Une start-up australienne installe son siège européen à Liège

06/03/17 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Belga

La société australienne Clarity Pharmaceuticals, spécialisée dans le domaine de l'imagerie (médecine nucléaire), a officiellement acté l'implantation de sa filiale européenne (Clarity Pharmaceuticals Europe SA) ce lundi à Liège.

Une start-up australienne installe son siège européen à Liège

Mark Higgie (ambassadeur d'Australie), Jean-Claude Marcourt (ministre wallon de l'Economie), Alan Taylor (Administrateur général de Clarity Pharmaceuticals), Matthew Harris (CEO de Clarity Pharmaceuticals) et Pascale Delcomminette (Administratrice générale de l'Awex). © Belga

Pour se développer en Europe, cette entreprise, créée en 2010 et basée à Sydney, a noué un partenariat avec la société liégeoise Anmi, experte en fourniture de produits radiopharmaceutiques. Le premier projet de la collaboration entre Anmi et Clarity Pharmaceuticals, dont le siège européen se situera dans les locaux de la firme liégeoise au domaine du Sart Tilman, sera de développer un nouveau produit capable de tracer des tumeurs cancéreuses.

Depuis Liège, comme l'a confirmé le CEO de Clarity Pharmaceuticals Matthew Harris lors d'une conférence de presse lundi, la société australienne va investir dans le développement de ses produits en Belgique. Clarity compte utiliser ses activités belges pour s'étendre en Europe et développer ses réseaux, son personnel, ainsi que de nouvelles opportunités et collaborations.

"La Wallonie est un endroit idéal pour nous implanter en Europe", explique Matthew Harris. "Grâce aux contacts avec l'Awex (Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers) en Australie, nous avons découvert l'expertise d'entreprises de biotechnologies, notamment présentes à Liège, et nous avons également été impressionnés par la vision à long terme mise en place en Wallonie dans le secteur high-tech. Le partenariat avec Anmi nous aidera à encore développer notre entreprise."

Financé par des aides wallonnes à hauteur de 625.000 euros, sous la forme d'avances récupérables, un programme de recherche d'une durée de 18 mois devra permettre d'élaborer un premier produit en partenariat avec la société Anmi. Appelé "PlateView", ce produit sera développé comme une méthode de diagnostic qui identifie les plaques instables des patients à risque atteint d'une maladie coronarienne (qui touche les artères coronaires du coeur).

"PlateView se présentera sous forme liquide et sera introduit chez les patients par injection", indique Ludovic Wouters, CEO de Anmi. "Le produit sera utilisé en combinaison avec l'imagerie médicale (PET scan) et cela permettra d'obtenir une reconstitution en 3D du système cardio-vasculaire du patient, qui bénéficiera dès lors d'une médecine personnalisée et de précision."

Selon la direction australienne, à côté des fonds wallons, Clarity investira approximativement 150.000 euros la première année et fera croître ses investissements directs dans les cinq prochaines années.

En matière d'emploi, Clarity utilisera dans un premier temps les personnes et les infrastructures déjà existantes en Wallonie. La firme de Sydney planifie de créer directement et indirectement jusqu'à cinq nouveaux postes dans les quatre années à venir en Wallonie.

"Cela démontre l'attractivité de la Wallonie"

Le choix de Liège de la part de Clarity Pharmaceuticals n'a pas manqué de réjouir Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique. "Cela démontre l'attractivité de notre région en matière de biotechnologies", a commenté le ministre socialiste à l'occasion d'une conférence de presse lundi à Liège.

"Il s'agit d'un jour exceptionnel car, avec cet investissement australien, nous allons continuer à développer des activités liées à ces technologies de pointe. Le partenariat entre Clarity et Anmi représente bien la stratégie de la Wallonie, qui est de créer un écosystème autour des six pôles de compétitivité et par conséquent de conjuguer des compétences en vue d'évoluer", a indiqué Jean-Claude Marcourt.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires