Une seule Europe pour AB InBev

22/10/13 à 09:43 - Mise à jour à 09:43

Source: Trends-Tendances

A partir du 1er janvier 2014, les zones Europe de l'Ouest et Europe Centrale & de l'Est du premier brasseur mondial seront regroupées en une seule entité. Celle-ci sera basée à Louvain et dirigée par le Britannique Stuart MacFarlane. Le Belge Jo Van Biesbroeck, qui chapeautait l'Europe de l'Ouest, se concentrera sur sa fonction de Chief Strategy Officer.

Une seule Europe pour AB InBev

© reuters

La nouvelle a été annoncée au personnel dans un mémo interne vendredi dernier, elle sera officiellement annoncée lors de la publication des résultats du troisième trimestre du groupe le 31 octobre. AB Inbev a décidé de regrouper ses deux zones européennes. Désormais, l'Europe Centrale et de l'Est ainsi que l'Europe de l'Ouest ne formeront plus qu'une seule entité. Celle-ci sera dirigée par le Britannique Stuart MacFarlane, l'actuel patron de la zone Europe centrale et de l'Est. Le Belge Jo Van Biesbroeck, dernier rescapé de l'ère Interbrew et seul Belge à siéger au Comité exécutif emmené par le Brésilien Carlos Brito, se concentrera désormais sur ses deux autres fonctions : celles de Chief Strategy Officer et de responsable de la grande exportation (Via AB International) qu'il cumulait depuis trois ans avec celle de patron de la zone Europe de l'Ouest (Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, France, Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Italie, Suisse, Autriche, Espagne). La stratégie devient désormais un poste à part entière au sein du Comité exécutif.

Conséquence du rachat de Corona

Le personnel de l'Europe Centrale et de l'Est (services centraux et management), qui était basé à Moscou, sera donc rapatrié à Louvain, siège mondial du premier brasseur au monde.

Cette réorganisation, explique la direction du groupe, vise à permettre à la zone européenne élargie, marché plus mature et plus difficile, d'être "plus forte et mieux positionnée pour affronter les défis de notre industrie et pour améliorer nos opportunités d'innovation et de premiumisation à travers l'Europe." Elle fait également suite au rachat du brasseur mexicain Mondelo (Corona) au début de l'année qui a encore étendu le spectre mondial du géant brassicole.

Sandrine Vandendooren

Nos partenaires