Une offre d'emploi sur cinq en Wallonie requiert la pratique d'une autre langue

23/02/17 à 16:23 - Mise à jour à 16:28

Source: Belga

(Belga) En Wallonie, une offre d'emploi sur cinq requiert la pratique d'au moins une autre langue que le français, relève jeudi le Forem, sur base des offres connues de ses services. Les exigences en langues semblent toucher davantage les niveaux supérieurs d'enseignement. Ainsi, 36% des opportunités d'emploi recherchant des personnes diplômées du supérieur demandent l'usage d'au moins une langue étrangère. Le néerlandais est la langue la plus demandée par les employeurs wallons, devant l'anglais.

Une offre d'emploi sur cinq en Wallonie requiert la pratique d'une autre langue

Une offre d'emploi sur cinq en Wallonie requiert la pratique d'une autre langue © BELGA

Les offres d'emploi de cadres et dans les métiers de l'informatique, de l'hôtellerie et de la communication contiennent les plus fortes exigences en langues. Ainsi, 60% des offres dans l'hôtellerie réclament une connaissance du néerlandais et/ou de l'anglais. Les compétences linguistiques des demandeurs d'emploi ne rencontrent pas les exigences du marché, constate également le Forem. Ainsi, seulement 11% des demandeurs d'emploi wallons ont des connaissances en néerlandais et 25% en anglais. Des différences provinciales sont également pointées: 22% des demandeurs d'emploi du Hainaut ont des connaissances en néerlandais, anglais et/ou allemand pour 49% en Brabant wallon (26% en province de Namur, 32% à Liège et 35% en province de Luxembourg). (Belga)

Nos partenaires