Une "Intelligence Valley chinoise" va voir le jour à l'UCL, 1.500 emplois à la clé

22/04/15 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Belga

L'UCL a signé mercredi un bail emphytéotique relatif à l'implantation d'un centre technologique belgo-chinois dans le parc scientifique de Louvain-la-Neuve, a annoncé l'université dans un communiqué.

Une "Intelligence Valley chinoise" va voir le jour à l'UCL, 1.500 emplois à la clé

Le parc scientifique de Louvain-la-Neuve. © llnsciencepark.be

Le terrain de 8,3 hectares accueillera à terme cinq incubateurs où pourront se développer des entreprises chinoises de hautes technologies. L'objectif est de "permettre aux entreprises hi-tech chinoises d'appréhender le marché européen tout en développant leurs technologies. Et côté belge, de faciliter l'accès au marché chinois, en permettant aux entreprises belges de côtoyer des entreprises au profil similaire, et ainsi de mieux cerner leur mode de fonctionnement", explique l'UCL.

Les travaux du "China-Belgium Technology Center" (CBTC) devraient débuter prochainement pour un coût estimé à 200 millions d'euros.

Le site abritera, sur 90.000 mètres carrés de bâtiments, cinq incubateurs, des bureaux, des laboratoires, des salles de conférences, un restaurant ainsi qu'un hôtel de 160 chambres, réservé au logement des expatriés chinois en court séjour. La construction de trois immeubles à appartements destinés tant aux Chinois qu'aux Belges est en outre prévue.

Cette "Intelligence Valley chinoise" devrait accueillir jusqu'à 600 travailleurs chinois. Par ailleurs, 1.500 emplois devraient être créés, "avec une proportion de 40% d'emplois pour les Chinois et 60% pour les Belges".

Nos partenaires