Une délégation d'entrepreneurs catalans milite contre l'indépendance à Bruxelles

07/11/17 à 14:42 - Mise à jour à 14:48

Source: Belga

Une dizaine d'entrepreneurs catalans se sont rassemblés au Parlement européen à Bruxelles, mardi, pour expliquer leur position contre l'indépendance de la Catalogne. Ils craignent des conséquences économiques désastreuses pour cette région qui représente 19% du PIB espagnol.

Une délégation d'entrepreneurs catalans milite contre l'indépendance à Bruxelles

© BELGA

Président de l'association Empresaris de Catalunya (entrepreneurs de Catalogne), Josep Bou a qualifié l'indépendance de la Catalogne de "grave erreur" et dénoncé un nationalisme contre une partie des Catalans et contre l'Espagne. "L'Espagne est un pays démocratique avec une justice libre et indépendante", a-t-il relevé, répondant au président catalan déchu Carles Puigdemont, exilé à Bruxelles car la justice espagnole ne lui offre pas la garantie d'un procès impartial, selon lui.

Pour Carlos Rivadulla, entrepreneur et vice-président de l'association, l'indépendance de la région est synonyme de dommages pour l'économie tant catalane qu'espagnole. "L'instabilité politique signifie une instabilité économique". Depuis le début de la crise politique en Catalogne, de nombreuses entreprises ont déplacé leur siège vers Madrid ou d'autres villes, les secteurs les plus touchés étant ceux de l'énergie, des assurances ou encore de la pharmacie, selon M. Rivadulla. Il craint qu'elles ne quittent définitivement la Catalogne si la région devenait réellement indépendante.

Au deuxième trimestre de l'année, les investissements étrangers ont baissé de 10,2%, alors qu'ils ont augmenté de 12,8% au niveau de l'Espagne, a-t-il souligné. "Les conséquences se font déjà sentir sur les réservations dans les hôtels et restaurants, la consommation ou le chômage qui a connu une forte hausse en octobre". Le mouvement séparatiste de Carles Puigdemont est "égoïste et stupide d'un point de vue économique". "La prospérité ne tombe pas du ciel, mais elle s'inscrit dans un système, un système qui s'appelle l'Espagne. Ce sont des synergies et des collaborations qui créent quelque chose de plus grand. Il faut sauver les Catalans du séparatisme", a-t-il conclu.

La Catalogne traverse une grave crise politique depuis le référendum sur l'indépendance organisé par les séparatistes le 1er octobre, qui ont ensuite proclamé unilatéralement l'indépendance de la région le 27 octobre dernier. Carles Puigdemont et quatre de ses ministres se sont exilés à Bruxelles, alors qu'ils sont visés par des mandats d'arrêt européens émis par la justice espagnole. Des élections anticipées ont été convoquées le 21 décembre. Empresaris de Catalunya espère les voir remporter par une coalition qui "respectera la constitution espagnole".

Nos partenaires