Une année 2009 difficile mais pas catastrophique pour CMI

23/02/10 à 14:31 - Mise à jour à 14:31

Source: Trends-Tendances

La multinationale Cockerill Maintenance et Ingénierie (CMI), dont le siège social est à Seraing, a connu une année 2009 difficile dans un contexte de crise économique mondiale, mais a réussi à limiter la casse, notamment grâce à sa présence dans les pays émergents.

Ainsi le chiffre d'affaires consolidé du groupe en 2009 (734 millions d'euros) est en baisse par rapport à 2008 (829 millions) mais reste supérieur à 2007 (531 millions). Le résultat d'exploitation (EBIT) pour 2009 n'est pas encore connu, mais selon Bernard Serin, administrateur-délégué, "il semble raisonnable de penser qu'il restera à un niveau correct eu égard à l'environnement économique que l'on connaît".

Sans surprise, c'est la branche "Industry" du groupe qui a le plus souffert en 2009: elle a fortement pâti de la chute mondiale de production d'acier. La branche "Energy" a connu une activité opérationnelle importante pour réaliser les commandes prises en 2007 et 2008.

Mais CMI Energy n'a enregistré qu'une seule commande en 2009.

Reste que les perspectives pour 2010 sont plutôt bonnes pour CMI.

"Notre présence dans la zone BIC est pour nous un atout incontestable pour surmonter la crise économique, et nos ambitions de développement y sont grandes ", souligne M. Serin.

La part du chiffre d'affaires réalisée par CMI dans la zone BIC (Brésil, Inde, Chine), qui est passée de 7 à 10% entre 2008 et 2009, devrait ainsi grimper à 20% en 2010.


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires