Un Salon de l'auto de Bruxelles plus austère

15/01/16 à 15:08 - Mise à jour à 15:07

Source: Trends-Tendances

Le 94e European Motor Show Brussels, en langage populaire le Salon de l'auto, a ouvert ses portes ce jeudi au grand public.

Un Salon de l'auto de Bruxelles plus austère

© Belga

Maintenant que le marché semble avoir redémarré - l'an dernier il y a eu, pour la première fois depuis 2011, plus d'un demi-million d'immatriculations de voitures personnelles neuves - les attentes sont immenses, tant de la part de l'organisateur, la Febiac, que des exposants. Il vise 'au moins à égaler' le précédent 'grand' salon d'il y a deux ans, soit 585.000 visiteurs.

Mais les visiteurs chevronnés le remarqueront probablement : le Salon 2016 est plus austère que ce à quoi ils sont habitués. Moins de véritables attractions sur les stands, moins de perles qui brillent à la couronne.

Le salon présente une seule première mondiale, la nouvelle Toyota Verso monovolume. Parmi les premières européennes, il n'y a également rien de transcendant, excepté peut-être la nouvelle Fiat Tipo, la Mercedes-Benz GLS et la MINI One D Clubman.

Au niveau des concept cars, des prototypes souvent spectaculaires grâce auxquels les constructeurs montrent leur vision du futur, nous avons également déjà été mieux gâtés.

Pour le grand public, cela fait peu de différence, ils pourront admirer un grand nombre de voitures qu'ils n'ont encore jamais vues de près.

Audi expose toutefois une voiture concept, ce modèle représente le design qui habillera la marque premium allemande ces prochaines années. Mais aucune trace de la e-tron quattro. C'est le nouveau SUV que l'usine de Forest attend avec impatience. Mais le groupe allemand considère le salon des nouvelles technologies de Las Vegas plus important. C'est là que trône l'unique exemplaire de la e-tron quattro.

Est-ce un présage de ce qui est à venir ? Volkswagen Group, la maison mère d'Audi, fait une offensive de charme majeure aux Etats-Unis, maintenant qu'un milliard de réclamations s'accumulent comme un nuage de suie au-dessus du groupe automobile. Et le marché américain est plus important qu'un salon de l'auto régional à Bruxelles, même si ce dernier attirera plus d'un demi-million de consommateurs de voitures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires