Un repreneur de dernière minute chez ESB à Seraing

30/12/14 à 21:05 - Mise à jour à 21:04

Source: Belga

Alors que l'accord social devait être signé mardi et les premiers licenciements signifiés en janvier, un repreneur s'est finalement manifesté chez ESB à Seraing. L'emploi serait entièrement préservé. L'identité du repreneur et les modalités du rachat seront dévoilées le 6 janvier.

Un repreneur de dernière minute chez ESB à Seraing

© Image Globe

Mardi après-midi, une réunion d'information étaient prévue chez ESB à Seraing. Les syndicats devaient présenter au personnel l'accord social négocié avec la direction. Mais au lieu d'être tenus au courant des modalités de leur licenciement ou de leur prépension, les travailleurs ont appris que l'entreprise allait être rachetée par un repreneur.

Un retournement de situation complètement inattendu. "Ce matin, nous préparions toutes les conventions des travailleurs et nous nous apprêtions à les remettre au SPF Emploi. Puis en début d'après-midi, nous avons été contactés par le directeur local qui nous a informés qu'un repreneur s'était manifesté pour la société", raconte Jean-Luc Rader, secrétaire régional FGTB Métal, confirmant une information de la RTBF.

Même la direction locale n'était apparemment pas au courant, les négociations ayant eu lieu au niveau de la maison mère allemande, GMH. "Apparemment, des documents ont été signés devant notaire", précise Jean-Luc Rader. "GMH est un groupe sérieux, qui ne fait pas les choses à la légère. On imagine qu'il n'irait pas blackbouler un accord social si ce n'était pas sérieux".

L'identité du repreneur n'est pas encore connue, mais il aurait la volonté de reprendre entièrement les 125 emplois existants. Plus d'informations seront données au personnel suite à un conseil d'entreprise extraordinaire programmé le 6 janvier.

La direction d'Engineering Steel Belgium avait annoncé la fermeture de l'usine le 12 juin dernier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires