Un nouveau patron pour relancer Cameleon

22/10/15 à 10:53 - Mise à jour à 13:43

Source: Belga

Le pionnier de la vente privée, qui est passé par une phase de réorganisation judiciaire, repart à l'assaut du marché avec un nouveau CEO, Cédric Moulin. Un Français qui a travaillé notamment pour Lee-Wrangler et Puma.

Un nouveau patron pour relancer Cameleon

© DR

Nouveau départ pour Cameleon. Après une phase difficile de réorganisation judiciaire, la société qui possède les magasins, Famous Clothes, redémarre avec un tout nouveau CEO, Cédric Moulin, qui remplace Pascal Leurquin, le patron de crise. Ce Français de 43 ans, natif d'Aix-en-Provence, a la mission de redonner des couleurs aux magasins de Woluwe-Saint-Lambert et Genval.

Attirer plus de femmes, réduire les files

Cédric Moulin est un professionnel de la distribution avec une forte expérience internationale. Il s'est occupé de merchandising pour Carrefour en Turquie, a développé, depuis Salzbourg, des boutiques Puma dans les pays émergents et est venu en Belgique pour travailler chez VF Europe (Lee, Vans, The North Face, etc.), et développer des boutiques Lee Wrangler sur le Vieux Contient. Il a aussi suivi une formation de coach, qu'il espère mettre à profit chez Cameleon en se tournant vers le personnel, qui a souffert ces derniers mois. "Je veux écouter leurs envies, leurs besoins, car on était surtout concentrés sur le financier jusqu'ici", annonce-t-il.

Il compte par ailleurs modifier plusieurs choses comme les files aux caisses ou le parcours dans le magasin de Woluwe, trop long. Et surtout l'offre, "qui doit devenir plus percutante, avec une part de rêve qui a un peu disparu", en évitant que les articles restent trop longtemps en rayon. Principal défi : attirer plus de clientèle féminine, qui devrait être majoritaire dans ce type de magasin. Cela passera notamment par une modification et un élargissement de l'offre, permis par la santé retrouvée de Famous Clothes. La société, sortie de réorganisation judiciaire fin 2014, a affiché un bénéfice net de 600.000 euros pour le premier semestre 2015 et espère dépasser le million pour toute l'année, avec un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros.

Approfondir les liens avec les membres

L'un des atouts dont Cédric Moulin espère profiter est la tendance au slow shopping. A côté des achats réalisés rapidement, sur le net, les consommateurs apprécient aussi des magasins où ils peuvent passer du temps en famille, un peu comme la librairie Filigrane à Bruxelles. Avec un coin pour manger, des animations.. Le bâtiment de Woluwe Saint-Lambert s'y prête fort bien. "La force de Cameleon est d'utiliser un concept de comptoir privé avec des membres, c'est tout autre chose que les magasins d'usine ou le destockage traditionnel" dit-il. A condition de renouer et d'intensifier le contact avec les membres, ce que Cédric Moulin espère faire via le net et à coup d'événements.

Nos partenaires