"Un marché du travail sans intermédiaires privés est impensable"

18/04/13 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Trends-Tendances

En dépit du malaise économique ambiant, l'impact des intermédiaires privés actifs sur le marché du travail reste particulièrement important, estime jeudi Federgon, la fédération qui représente les intermédiaires privés du marché du travail.

"Un marché du travail sans intermédiaires privés est impensable"

© Pauline Poelmans

"Sur un an, ce sont quelque 700.000 personnes qui sont accompagnées par les intermédiaires privés", souligne Herwig Muyldermans, directeur général de Federgon. En raison de la conjoncture économique, les secteurs de Federgon, à l'exception de l'outplacement et de la formation, ont cependant enregistré essentiellement des chiffres négatifs en 2012.

"Mais, indépendamment des chiffres, l'impact des secteurs de Federgon sur le marché du travail est crucial. Ainsi, malgré une croissance négative de 5,6 % (heures prestées), le secteur de l'intérim met encore au travail 540.434 intérimaires. Les membres de Federgon ont réalisé 14.454 accompagnements d'outplacement en 2012. 32.000 demandeurs d'emploi ont été accompagnés par les intermédiaires privés à la suite d'appels à projets lancés par le VDAB, le Forem et Actiris. En outre, les membres de Federgon ont à leur actif 451 missions d'intérim management, 4.600 travailleurs de projet, 19.840 assessments et 3.300 accompagnements de carrière", explique Paul Verschueren, Directeur Research & Economic Affairs chez Federgon.

Parmi ses priorités pour l'année à venir, Federgon évoque notamment la généralisation de l'outplacement, la continuité du secteur des titres services, une collaboration entre le privé et le public afin de garantir une professionnalisation accrue du secteur public.

En savoir plus sur:

Nos partenaires