Un manager sur trois confronté à de la violence sur son lieu de travail

29/10/12 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Trends-Tendances

Dans une entreprise sur trois, le management déclare avoir été confronté à de la violence, des intimidations ou du harcèlement sexuel, selon une enquête menée par AristA, le Service Externe pour la Prévention et la Protection au travail.

Un manager sur trois confronté à de la violence sur son lieu de travail

© BELGIAN_FREELANCE

L'étude a été menée avec la participation de 600 personnes, parmi lesquelles 372 chefs d'entreprises et responsables des ressources humaines. Un chef d'entreprise sur trois affirme avoir déjà été confronté à de la violence, du harcèlement ou des comportements sexuels inappropriés sur le lieu de travail. Dans 13% des entreprises interrogées, le harcèlement a abouti au dépôt d'une plainte formelle chez un conseiller de prévention.

Près de 64% des entreprises interrogées ont nommé une personne de confiance. Ainsi, 52% des entreprises ont un conseiller de prévention dans leur organisation.

Environ 90% des chefs d'entreprises reconnaissent que le cadre juridique relatif à cette thématique est nécessaire. Malgré les progrès de la législation en Belgique, il existe une certaine banalisation concernant le harcèlement au travail, indique AristA. "Cela existe dans les trois régions. Près de 60% des managers estiment qu'un cas isolé de harcèlement n'est pas un problème." Ils sont près de 70% à penser que les auteurs ne sont pas toujours conscients de l'impact de leur comportement. Un manager sur trois estime ainsi que des comportements inappropriés sont inévitables lorsque l'on travaille en groupe.

Selon Arista, une meilleure prévention et une formation suivie pour les managers sont des solutions pour rendre la direction plus humaine dans les entreprises.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires