Un grand nom de la Silicon Valley va lancer son propre smartphone

30/05/17 à 20:12 - Mise à jour à 20:14

Source: Belga

(Belga) Andy Rubin, un grand nom de la Silicon Valley à l'origine du système d'exploitation Android qui équipe la majorité des smartphones dans le monde, va lancer son propre téléphone avec l'ambition de s'astreindre de l'obsolescence programmée.

Andy Rubin a indiqué dans un blog mardi que son appareil, appelé "Essential", visera également à simplifier les opérations courantes et pourra être complété par des accessoires, comme une caméra à 360°. "Pour tout le bien qu'Android a fait pour mettre la technologie au niveau de chacun, cela a aussi contribué à créer ce monde étrange où les gens sont contraints de se battre avec la technologie qui était censée simplifier leur simplifier la vie", a affirmé M. Rubin. Le téléphone sera commercialisé dans un premier temps aux Etats-Unis où il peut être réservé sur le site www.essential.com pour 699 dollars (624 euros). Andy Rubin a indiqué qu'il avait décidé de créer Essential pour utiliser "les technologies du 21e siècle pour fabriquer des produits adaptés à la manière dont les gens veulent vivre au 21e siècle". L'utilisateur pourra ainsi choisir les fonctions qu'il désire et faire évoluer l'appareil de manière à ce qu'il "ne soit pas dépassé chaque année". Google avait abandonné son propre projet Ara qui visait également à permettre aux utilisateurs de modifier leur smartphone avec des composants qu'ils choisiraient. Motorola vend déjà un produit similaire fonctionnant sous Android. Andy Rubin était l'un des co-fondateurs d'Android, une entreprise rachetée par Google en 2005. Il l'avait quittée il y a environ trois ans pour créer un fonds destiné à aider les jeunes pousses technologiques. Essential va affronter non seulement la concurrence d'Android mais aussi d'Apple et de ses iPhone. "Andy Rubin a une solide réputation et tout produit qu'il lance doit être considéré avec respect", a souligné Jan Dawson de Jackdaw Research. "Mais la description dans ce cas précis ressemble à celle de tout nouvel arrivant sur ce marché" et "je suis très sceptique sur le fait de voir ce téléphone arriver à changer le marché comme d'autres ont déjà essayé de le faire", a-t-il ajouté. (Belga)

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires