Un cercle belge dédié au luxe

19/03/12 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Trends-Tendances

Inspiré de ce qui existe en France et aux Etats-Unis, le Belgian Luxury Circle ambitionne de devenir le réseau privé pour les acteurs du luxe en Belgique. Et de combler un manque : l'organisation de cours sur la gestion dans le secteur du luxe.

Un cercle belge dédié au luxe

Du neuf pour les professionnels du luxe actifs en Belgique. Première initiative nationale du genre en Belgique, le Belgian Luxury Circle (BLC) vient de voir le jour. A la base de ce projet : Dries Tack, le directeur commercial du Club Med Belgique et son épouse Audrey Jungers, active dans le secteur culturel. Le couple avait déjà lancé, voici deux ans, le site www.belgianboutique.com, un blog portant sur le meilleur de ce que la Belgique a à offrir, avec le soutien de plusieurs marques de luxe (Delvaux, Lexus, Puilaetco Dewaay, etc.).

"Ce sont ces partenaires, avec leurs demandes répétées de mises en contact, qui ont inspiré la création de ce réseau spécialisé", explique Dries Tack. A l'image de ce qui existe dans d'autres pays comme en France ou aux Etats-Unis (Association française des professionnels du luxe, World Luxury Association, etc.), le BLC ambitionne de devenir un réseau privé soutenant la collaboration entre les différents acteurs du secteur du luxe en Belgique. Comment ? En organisant des actions de marketing d'affinité. A savoir des événements communs B2B et B2C, du cobranding, du partage d'espace média, des programmes de fidélité, etc.

Une "académie du luxe"

Le BLC veut aussi combler un vide sur le marché en donnant à ses membres des cours en management du luxe. "Aucune formation spécifique à la gestion dans le secteur du luxe n'est aujourd'hui proposée en Belgique", constatent Dries Tack et Audrey Jungers. Cet automne, le BLC organisera donc sa première journée académique sur le sujet. "L'idée est de faire venir des académiciens et professionnels belges et internationaux spécialisés dans ce domaine afin de montrer comment les marques peuvent travailler ensemble."

Concrètement, pour devenir membre, il faut occuper un poste de directeur dans une société belge ou internationale active dans le pays. Pour l'heure, le nouveau cercle, qui a le statut d'association internationale sans but lucratif, compte une dizaine de membres dont le Club Med Belgique, Lexus et Aspria. "Notre ambition est d'en avoir une vingtaine d'ici la fin de l'année et une cinquantaine d'ici trois ans", affirme Dries Tack sur le point de signer avec Scabal. La cotisation varie entre 1.000 et 3.500 euros, un montant qui couvre la participation à toutes les activités. Le premier événement du BLC aura lieu en juin. "Il s'agira d'un cocktail et d'un dîner dans un restaurant étoilé en présence d'un grand patron international actif dans le secteur du luxe", promettent les organisateurs.

S.V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires