Un Belge invente le 'réfrigérateur' solaire à petit prix (vidéo)

21/04/15 à 15:29 - Mise à jour à 28/04/15 à 10:36

Un genre de tente ventilée pour garder les fruits et légumes frais plus longtemps et ainsi réduire le gaspillage alimentaire, voilà le projet d'Arne Pauwels, jeune étudiant belge. Une idée économique et écologique.

Un genre de tente ventilée pour garder les fruits et légumes frais plus longtemps et ainsi réduire le gaspillage alimentaire, voilà le projet d'Arne Pauwels, jeune étudiant belge. Une idée économique et écologique.

Baptisé le Wakati, ce petit bijou de technologie n'est pas à proprement parler un réfrigérateur, mais il en a toutes les qualités, ou presque. En effet, ce bac aux airs de tente en plastique permet de garder au frais des produits alimentaires, comme des fruits et des légumes.

45% de la nourriture gâchée

Son inventeur se prénomme Arne Pauwels. C'est lors d'un voyage en Éthiopie que l'idée d'un tel appareil lui est venue, explique-t-il sur son site internet. Dans le cadre de son master en développement de produits à l'université d'Anvers, il part travailler en Afrique avec un producteur local. Sur place, il constate les effets dévastateurs de la chaleur. Exposés en plein cagnard sur le marché, les aliments pourrissent très vite: les vendeurs doivent alors en jeter d'importantes quantités. Et cela n'est que la partie émergée de l'iceberg. Avant même d'atterrir sur les étals, les Nations Unies estiment que 45% des fruits et légumes sont mis à la poubelle.

Face à ce constat effarant sur l'état de la conservation alimentaire dans le pays, Arne Pauwels décide d'agir. Pour penser le Wakati, il doit d'abord composer avec les ressources disponibles. Dans la région de l'Éthiopie où il se trouve, il n'y a pas d'eau courante, ni d'accès à l'électricité. Le jeune homme invente alors une boîte, dans laquelle il insère un petit ventilateur. Ce dernier surplombe un petit récipient d'eau, qui ne demande que 190 millilitres par semaine pour fonctionner. Pour alimenter le tout, il suffit d'une énergie équivalente à 1% de celle demandée par un réfrigérateur classique: elle sera assurée par un panneau solaire.

Face à ce constat effarant sur l'état de la conservation alimentaire dans le pays, Arne Pauwels décide d'agir. Pour penser le Wakati, il doit d'abord composer avec les ressources disponibles. Dans la région de l'Éthiopie où il se trouve, il n'y a pas d'eau courante, ni d'accès à l'électricité. Le jeune homme invente alors une boîte, dans laquelle il insère un petit ventilateur. Ce dernier surplombe un petit récipient d'eau, qui ne demande que 190 millilitres par semaine pour fonctionner. Pour alimenter le tout, il suffit d'une énergie équivalente à 1% de celle demandée par un réfrigérateur classique: elle sera assurée par un panneau solaire.

Une solution efficace et peu coûteuse

Visiblement, le système, malgré sa simplicité, fonctionne: la fraîcheur à l'intérieur éloigne acides et enzymes et permet ainsi de garder des produits frais pendant dix jours. Un excellent score lorsqu'on sait qu'à de telles températures, les légumes ne résistent habituellement que deux ou trois jours. Des tests menés à Marrakech, à Haïti, en Ouganda et en Afghanistan ont permis de confirmer son efficacité. A terme, Arne Pauwels espère que sa tente réfrigérante pourra aider à endiguer la faim dans le monde. Car toute cette nourriture qui est sauvée, c'est autant d'aliments en plus que les populations pourront consommer.

En utilisant l'impression 3D pour créer le module de réfrigération et des matériaux simples, le jeune Belge est parvenu à réduire les coûts de manière significative. Le Wakati devrait coûter moins de 100 euros. Cela reste un gros budget pour les populations les plus démunies, mais l'inventeur compte sur les ONG pour offrir quelques appareils aux producteurs locaux...

Perrine Signoret

Nos partenaires