UberizeME - Pourquoi j'ai organisé un job fictif sur ListMinut

21/04/16 à 10:47 - Mise à jour à 14:02

Source: Trends-Tendances

(VIDEO) Avant de réaliser son premier job de jardinier, bricoleur, peintre, etc. sur ListMinut, un certain nombre d'étapes s'imposent, sans pour autant garantir l'accès à un premier job. Mais à force de persévérance et de créativité, il y a moyen de parvenir à ses fins.

UberizeME - Pourquoi j'ai organisé un job fictif sur ListMinut

© PG

Avant le démarrage de l'expérience UberizeME, j'avais créé un compte sur ListMinut, cette start-up belge fondée en 2013 qui permet de trouver des jobs de bricolage, jardinage, etc. chez des particuliers. Mode start-up oblige, rien de compliqué : pas besoin de numéro de TVA, pas de formalité particulière. Mais si l'on veut disposer d'un "score de confiance", le système impose d'encoder certains types d'informations : numéro de téléphone, photo, carte d'identité, etc... En validant ces infos, ListMinut augmente progressivement ce score qui doit servir à rassurer les utilisateurs.

Vient ensuite la découverte de la plateforme et la sélection des domaines d'activités où l'on souhaite trouver des jobs. J'en ai sélectionné 5 : jardinage, livraison, homme à tout faire, assistance et formation informatique, rédacteur et traducteur.

Le concept ? Des personnes cherchent quelqu'un pour les aider dans une tâche qu'elles souhaitent faire réaliser (tondre une pelouse, ramasser des feuilles, placer du carrelage, traduire un texte, promener un chien, etc) et les candidats prestataires peuvent "postuler". Comprenez, proposer leurs services en vantant leurs compétences. Une mini-lettre de motivation en quelque sorte. Je me lance. Une fois, deux fois, ... plusieurs fois.

C'est là que commence, dans un premier temps, le parcours du combattant. Car décrocher son premier job n'est pas simple. Jugez plutôt la vidéo après mes premiers jours d'inscription.

La difficulté ? C'est probablement mon score de confiance qui ne dépasse pas 750 sur 1.000, c'est-à-dire un niveau que l'on atteint avec la validation des éléments du profil... sans même avoir réalisé son premier job. Je me sens coincé car qui va me faire confiance si d'autres prestataires, avec des avis positifs, proposent leur aide pour le même prix ? Du coup, j'imagine une solution...

Désromais, les reponsables de ListMinut m'informent que les choses ont déjà un peu changé. A présent, la start-up organise des "onboarding" c'est-à-dire des rencontres des futurs prestataires pour leur expliquer la plateforme et, à la fin de la rencontre, ils reçoivent un commentaire et une évaluation de ListMinut pour ne pas afficher un profil vierge et faciliter l'obtention d'un premier job...

A voir aussi: les épisodes précédents de la série UberizeME

Nos partenaires