Uber pourrait diversifier ses activités à Bruxelles

17/09/14 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Belga

Le service de transport privé Uber a tenu à prendre part à la semaine de la Mobilité à Bruxelles. "Le transport de passagers sera gratuit du jeudi à 10h au dimanche à 6h du matin", annonce Uber dans un communiqué.

Uber pourrait diversifier ses activités à Bruxelles

© Belga

La plate-forme veut continuer à se développer et décongestionner la capitale. "Une diversification des activités à d'autres secteurs du transport est envisageable à Bruxelles", a annoncé M. Nuytemans.

Uber envisage une diversification de ses activités dans la capitale, comme c'est déjà le cas à New-York, par exemple. "Nous avons d'ailleurs déjà livré des glaces au mois de juillet dans le cadre d'une action. Mais, en ce moment, notre priorité est la construction de notre produit principal, soit le transport de personnes à Bruxelles", a précisé M. Nuytemans.

Les groupements syndicaux réunis lors d'un séminaire international sur l'app de covoiturage Uber à Bruxelles lundi et mardi derniers ont dénoncé son extension à de nouveaux secteurs, tels que le transport de colis ou encore de produits alimentaires. Les syndicats ont également mis en garde les utilisateurs d'Uber face "aux risques encourus lors des déplacements, tels que l'absence d'assurance adéquate pour le passager.

" Un point démenti par la plate-forme: "Uber offre une assurance complémentaire aux conducteurs qui font partie du réseau afin de couvrir les passagers en cas d'accident. La sécurité est notre priorité numéro un. Nous procédons aussi à une sélection stricte des conducteurs. Nous exigeons notamment un certificat de bonne vie et moeurs, mais aussi que les documents du véhicule soient en ordre", a explique M. Nuytemans.

L'app de covoiturage proposera ses services gratuitement à Bruxelles de jeudi 10h à dimanche 6h, dans le cadre de la semaine de la Mobilité. De cette façon, "Uber souhaite mettre l'accent sur les solutions de transport alternatives." L'application de covoiturage a été jugée illégale par les pouvoirs publics de la capitale et le tribunal du commerce depuis le mois d'avril dernier. M. Nuytemans s'est dit néanmoins "ouvert au dialogue" avec les autorités de la capitale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires