Uber: "Le secteur n'est pas contre la concurrence mais il faut respecter les règles"

16/04/14 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Trends-Tendances

Le Groupement national des entreprises de taxis (GTL) a salué mercredi la décision du tribunal de commerce de Bruxelles ordonnant à la société américaine Uber de cesser ses activités de covoiturage entre particuliers à Bruxelles. Une décision qui doit être respectée, selon lui.

Uber: "Le secteur n'est pas contre la concurrence mais il faut respecter les règles"

© Belga

Pour l'association d'entreprise de taxis, le service UberPop proposé par la société Uber est qualifié, à tort, de covoiturage, "pour échapper ainsi à la réglementation régissant le transport rémunéré de personnes". "Ce service est basé sur le travail au noir et la violation systématique de la réglementation régionale (transport rémunéré de personnes) et fédérale (lois sociales, fiscales, TVA, contrôle technique, assurances, etc..), dénonce le GTL dans un communiqué.

"En ne respectant pas la Loi, en fraudant le fisc et la sécurité sociale, UberPop a pu offrir des services de taxis alternatifs à des prix inférieurs à ceux des taxis réguliers, ce qui lui a valu de passer pour plus dynamique et sympathique", estime encore le groupement.

Selon le GTL, le secteur des taxis n'est pas opposé à de nouvelles formes de concurrence mais tout en respectant les règles. "La réglementation doit permettre d'assurer la disponibilité des services de transport de personnes pour tout le monde et à toute heure. Elle a été conçue pour protéger les utilisateurs", conclut le groupement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires