Tuc Rail, filiale d'Infrabel, se sépare de 150 travailleurs

02/01/15 à 07:12 - Mise à jour à 07:12

Source: Belga

Tuc Rail, gestionnaire belge de projets d'investissements ferroviaires et filiale d'Infrabel, ne reconduira pas l'emploi de 150 collaborateurs (ingénieurs, gradués, etc.) en raison des économies imposées au groupe SNCB, annonce vendredi L'Echo. Son chiffre d'affaires va baisser de 7,5% en 2015.

Tuc Rail, filiale d'Infrabel, se sépare de 150 travailleurs

© BELGA/Jonas Roosens

La société, qui réalise également plusieurs études d'ingénierie pour le groupe SNCB (système d'arrêt d'urgence ECTS, suppression des passages à niveau, etc.), occupe environ 600 travailleurs dans les bureaux d'études et près de 400 personnes réparties sur les différents chantiers dans le pays.

Il s'agit principalement de non-renouvellement de départs à la pension et de non-reconduction de contrats de collaborateurs extérieurs. "Il n'y aura pas de licenciement", assure-t-on.

Tuc Rail a enregistré un chiffre d'affaire de 114,66 millions d'euros en 2013, en hausse de près de 15% par rapport à 2012.

En savoir plus sur:

Nos partenaires