Tricherie antipollution - Aucun impact jusqu'à présent sur le prix à la revente, assure le CEO de D'Ieteren Auto

22/01/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Belga

(Belga) Le scandale environnemental lié à certains moteurs diesel VW truqués n'a, jusqu'à présent, pas eu le moindre impact en Belgique sur les prix à la revente de voitures du constructeur allemand, a affirmé vendredi Denis Gorteman, le CEO de D'Ieteren Auto, l'importateur belge des marques du groupe Volkswagen, interrogé lors d'une session de la commission spéciale de la Chambre chargée du suivi du dossier dit du 'dieselgate'.

"Nous ne constatons pas le moindre impact sur la valeur résiduelle des voitures VW en Belgique", a-t-il dit, se basant sur les chiffres de vente des véhicules d'occasion au sein du réseau D'Ieteren (My Way) jusqu'à décembre inclus. Le CEO ne s'attend pas non plus à ce que ce soit le cas pour les voitures concernées par le scandale et qui devraient être rappelées pour être adaptées. "Après adaptation, ces véhicules seront à nouveau tout à fait conformes", a-t-il ajouté. "Rien ne sera modifié en ce qui concerne les performances et les caractéristiques des voitures." Par conséquent, il ne peut être question, selon Denis Gorteman, d'indemnisation des clients lésés. "Nous voulons que le client ne subisse pas la moindre gêne. Nous prévoyons d'ailleurs des solutions de mobilité lors du moment de l'adaptation des voitures, via les transports publics ou en mettant à disposition des véhicules de remplacement." Les clients lésés recevront la semaine prochaine un deuxième courrier de D'Ieteren Auto avec davantage de renseignements, avant une troisième lettre, qui arrivera ultérieurement, les invitant à se rendre dans un garage pour faire adapter leur véhicule. Cette opération concernant 320.000 voitures au total en Belgique, le CEO estime que cette procédure de rappel pourrait s'étaler sur une année. (Belga)

Nos partenaires