Tricherie antipollution - Action collective en dommages et intérêts contre VW en Suisse

29/12/17 à 11:38 - Mise à jour à 11:41

Source: Belga

(Belga) La Fondation alémanique des consommateurs (SKS) a annoncé vendredi avoir déposé en Suisse une action en dommages et intérêts pour environ 6.000 clients de Volkswagen dans le cadre du scandale des moteurs truqués.

L'action a été déposée auprès du tribunal de commerce de Zurich contre le constructeur allemand Volkswagen et Amag, l'importateur de VW en Suisse, a précisé SKS dans un communiqué. "Aucune des deux entreprises n'a voulu négocier avec SKS en vue de dédommager leurs clients pour leurs pertes financières", a souligné SKS, qui estime que les clients lésés ont vu la valeur de leur voiture se réduire de 15% en raison du scandale du Dieselgate. Fin 2015, le groupe Volkswagen avait reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600.000 aux Etats-Unis, d'un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution et dissimulant des émissions dépassant jusqu'à 40 fois les normes autorisées. Pour SKS, les voitures affectées par la tromperie ont de fait perdu de leur valeur sur le marché de l'occasion, ce qui justifie l'action menée devant le tribunal zurichois. En septembre, SKS avait estimé que la compensation requise pour chaque client devait être comprise entre 3.000 et 7.000 francs suisses (entre 2.566 et 5.987 euros), selon le prix d'achat du véhicule. Le recours collectif comme il existe aux Etats-Unis pour ce genre d'affaire n'existe pas en Suisse, aussi SKS indique avoir élaboré son propre concept juridique de plainte collective, précise-t-elle. Dans un communiqué publié le 20 décembre, Amag a indiqué avoir invité l'ensemble des 175.000 clients concernés par le scandale à un "bref passage à l'atelier" afin de mettre aux normes les véhicules. D'après la société, plus de 98% de ces véhicules ont déjà été mis aux normes. (Belga)

Nos partenaires