Trends Legal Awards: DLA Piper est le meilleur cabinet d'avocats

19/10/17 à 12:59 - Mise à jour à 16:09

Source: Trends-Tendances

La proclamation de la 12ème édition des Trends Legal Awards s'est déroulée mercredi soir, lors d'une soirée de gala exceptionnelle dans Les Caves de Cureghem à Bruxelles, et en présence de plus de 350 personnalités du monde juridique et des avocats. Portrait du gagnant de cette édition, DLA Piper.

Trends Legal Awards: DLA Piper est le meilleur cabinet d'avocats

Kristof De Vulder et Annelies Verlinden, "managing partners" de DLA Piper. © JULIEN LEROY / BELGAIMAGE

Les Trends Legal Awards, ces prestigieuses récompenses, sont remis aux cabinets d'avocats qui excellent de par leur expertise, leur savoir-faire et leur innovation dans un domaine juridique.

La remise de cette 12ème édition des Trends Legal Awards est une initiative de Roularta Media Group, les rédactions de Trends et Trends-Tendances en partenariat avec Vialegis. Un événement reconnu et incontournable auprès des cabinets d'avocats et juristes d'entreprise.

Pour la première fois, le cabinet d'avocats qui représente le meilleur employeur ainsi que la Legal Tech Company la plus prometteuse ont également été récompensés.

Les avocats de DLA Piper décrochent le titre de cabinet de l'année. La récompense a été décernée au vainqueur lors de la cérémonie des Trends Legal Awards. Organisé le 18 octobre à Bruxelles, aux Caves de Cureghem, cet événement unique sur le marché belge du droit met à l'honneur les cabinets d'avocats les plus performants de l'année. Outre le prix principal, remporté par DLA Piper, huit autres trophées ont été remis aux cabinets les plus pointus dans une série de domaines d'expertise, comme le droit fiscal, le droit bancaire ou le droit social (voir palmarès complet ci-contre). Pour la première fois cette année, un prix spécial a également été attribué à l'initiative la plus audacieuse dans le domaine des legaltechs, ces start-up du droit qui bousculent les codes et développent des projets numériques innovants dans le secteur juridique.

Tourné vers l'international

Pour la récompense principale, le cabinet DLA Piper s'est retrouvé dans le trio de tête avec deux autres bureaux, Monard Law et CMS DeBacker. Des structures aux modèles très différents, puisque Monard Law est un acteur local axé sur le conseil aux PME : très développé en Flandre, il commence à prendre pied sur le marché francophone, et a innové en nommant à sa tête une CEO professionnelle, qui n'est pas issue de l'avocature. Quant à CMS, il s'agit d'un cabinet d'affaires bruxellois, issu originellement de la firme DeBacker, qui fait partie d'une alliance internationale comptant plus de 4.500 avocats.

Le lauréat de l'année DLA Piper est un cabinet d'avocats global, tourné vers les sociétés actives à l'international. Présente dans 40 pays et comptant au total plus de 3.500 avocats, la firme originaire des Etats-Unis présente un chiffre d'affaires mondial de 2,47 milliards de dollars en 2016. D'après le consultant spécialisé MergerMarket, DLA Piper a été impliqué en 2016 dans plus de 470 opérations de fusions-acquisitions, portant sur une valeur d'environ 126 milliards de dollars, ce qui en fait le cabinet d'affaires le plus actif sur le marché des M&A (mergers & acquisitions).

En Belgique, DLA Piper compte plus de 120 avocats répartis entre Bruxelles et Anvers. "Nous stratégie est de nous adresser aux sociétés qui ont une empreinte globale", expose Annelies Verlinden, co-managing partner de DLA Piper. "Nous accompagnons nos clients sur le long terme, peu importe où ils font du business dans le monde", abonde Kristof De Vulder, qui complète le binôme à la tête du cabinet. C'est l'une des spécificités de ce bureau d'avocats : depuis trois ans, il est dirigé par un duo d'associés. Avantage de la formule : les co-managing partners ne doivent pas faire une croix sur leur travail d'avocat. Le management de la structure leur prend certes du temps, mais en divisant le travail sur quatre épaules, ils peuvent continuer à se consacrer à leur clientèle.

En tant que bureau international, DLA Piper hérite bien évidemment de certains dossiers décrochés dans d'autres pays. Mais le bureau belge se défend d'être un simple sous-traitant : "Nous ne sommes pas un satellite, souligne Annelies Verlinden. Notre ancrage local est très affirmé. Nous connaissons le marché belge, les cours et tribunaux et nos concurrents. Et nous misons sur l'une de nos forces, qui est la proximité avec les institutions européennes". Cette proximité est cruciale sur un marché du droit où les questions régulatoires se développent à grande vitesse. C'est la raison pour laquelle le cabinet a créé un regulatory hub à Bruxelles, où se concentre toute l'expertise juridique de la firme en la matière.

Démarches innovantes

La protection des données personnelles est une autre spécialité dans laquelle le cabinet veut se distinguer. Avec l'arrivée de la nouvelle réglementation européenne en la matière (le fameux GDPR), les questions juridiques affluent de la part des entreprises, qui doivent se mettre en conformité. Dans ce secteur très pointu, le bureau belge de DLA Piper a innové, en créant une application entièrement dédiée au GDPR : "C'est un outil standardisé, qui permet aux entreprises de vérifier rapidement si elles ont entamé toutes les démarches pour se mettre en conformité avec cette nouvelle réglementation, pointe Kristof De Vulder. Ce n'est pas seulement un outil marketing : il est très utilisé, même par certains de nos concurrents !"

Si le marché belge du droit est caractérisé par une certaine stagnation, DLA Piper a choisi d'opter pour une stratégie ambitieuse et conquérante : "Le secteur est menacé par une certaine commoditisation des services et par l'automatisation de certaines tâches juridiques, détaille Annelies Verlinden. Certains services juridiques seront remplacés à l'avenir. Notre stratégie face à cette réalité est de nous focaliser sur le conseil juridique orienté sur le business de nos clients. En tant que cabinet d'avocats, nous devons élargir notre horizon".

Au-delà des traditionnels départements juridiques (droit des sociétés, droit fiscal, droit social, etc.), le cabinet développe une approche multi-sectorielle, avec des équipes spécialisées dans les domaines d'activités de ses clients : énergie, immobilier, pharma, etc. Pour mieux appréhender la réalité des entreprises, DLA Piper s'associe avec des experts pointus dans leur domaine, par exemple en sciences du vivant. Preuve de son ouverture, le cabinet a même accueilli un non-avocat comme associé : "Nous devons être agiles et nous adapter à un nouvel environnement", conclut Annelies Verlinden. Une stratégie ambitieuse récompensée par le titre de cabinet de l'année.

Les lauréats des Trends Legal Awards 2017

Prix principal :

  • Meilleur cabinet d'avocats : DLA Piper

Prix spécialisés :

  • Meilleur cabinet en droit d'entreprise : Freshfields
  • Meilleur cabinet en fiscalité : Freshfields
  • Meilleur cabinet en banque & financement : Linklaters
  • Meilleur cabinet en concurrence & antitrust : Covington
  • Meilleur cabinet en droit social : Loyens & Loeff
  • Meilleur cabinet en immobilier & construction : Linklaters
  • Meilleur cabinet en IP, IT & TMT : DLA Piper
  • Meilleur cabinet en litige & arbitrage : Intui

Nouveaux prix en 2017 :

Nos partenaires