Transparency International Belgium vouée à disparaître, faute de subsides

05/12/12 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

Source: Trends-Tendances

Transparency International Belgium qui se consacre à la promotion de l'intégrité et à la lutte contre la corruption au niveau national et mondial, devra bientôt mettre la clef sous le paillasson, faute d'aides financières. La décision a été prise lors d'un conseil d'administration qui s'est tenu la semaine dernière.

Transparency International Belgium vouée à disparaître, faute de subsides

Mise sur pied en 2008, l'ASBL travaille en collaboration avec les gouvernements, le secteur privé et la société civile ainsi qu'avec des organisations internationales telles que l'OCDE, la Banque Mondiale, ou encore la Chambre de Commerce Internationale. La section belge de l'organisation non gouvernementale compte une employée et fonctionne principalement avec une petite équipe de bénévoles. À défaut d'un apport financier de dernière minute, Transparency International Belgium devra mettre fin à ses activités au mois de janvier. C'est ce que nous a dévoilé sa présidente Chantal Hébette au moment où sort le baromètre annuel de la corruption dans le monde.

"Nous fonctionnons depuis le début avec des subsides ponctuels de différentes fondations (Baudouin, Berheim,...) et des cotisations d'entreprises mais nous ne recevons aucune aide structurelle venant des pouvoirs publics, contrairement aux ASBL actives dans d'autres pays européens. Pour le moment, nous survivons grâce aux subsides de la Commission européenne. John Crombez, secrétaire d'État à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale nous a annoncé qu'il ne nous avait trouvé aucun soutien financier", explique Chantal Hébette, qui espère toujours qu'une aide financière de dernière minute tombe avant la fin de l'année.

Ca.L

Nos partenaires