TNT Express va investir "des dizaines de millions" à Liège Airport

12/03/14 à 08:43 - Mise à jour à 08:43

Source: Trends-Tendances

L'entreprise néerlandaise de courrier TNT Express annonce ce mercredi sa volonté d'investir "des dizaines de millions d'euros" dans son hub européen situé à l'aéroport de Liège afin d'y améliorer l'efficacité et la productivité.

TNT Express va investir "des dizaines de millions" à Liège Airport

© Belga

"L'investissement, qui fait l'objet de consultations avec les partenaires sociaux, améliorera la capacité de tri du hub de 50% et la sécurité des 1.500 travailleurs", explique le groupe dans un communiqué. Concrètement, TNT Express prévoit notamment l'installation de nouveaux systèmes de tri et d'un système de traitement automatique des petits colis et des documents. TNT Express veut en outre investir dans des machines à rayons X supplémentaires.

Ces investissements doivent permettre de réduire les délais de traitement pour les marchandises exportées et les livraisons urgentes ainsi qu'un meilleur traitement des objets fragiles. Ils doivent également permettre une hausse des volumes et une réduction du coût par unité. Les travaux devraient débuter en 2014 pour se terminer en 2016.

Liège est le principal hub européen de TNT Express depuis 1998. Chaque nuit, environ 40 avions et 125 camions TNT Express y sont actifs.

Le groupe néerlandais avait annoncé mi-frévrier une perte nette de 122 millions d'euros pour 2013 et un chiffre d'affaires de 6,69 milliards d'euros, en baisse de 4,7%.

TNT Express, qui opère dans plus de 200 pays et emploie environ 77.000 personnes, était néanmoins repassé dans le vert au quatrième trimestre, enregistrant un bénéfice net de 32 millions d'euros contre une perte nette de 148 millions un an plus tôt à la même période.

Le groupe avait également annoncé un plan d'amélioration de sa rentabilité indiquant notamment vouloir "étendre le réseau routier européen pour pouvoir bouger plus par la route".

TNT Express, après l'échec de sa reprise par son concurrent américain UPS, a annoncé fin mars la suppression de 4.000 postes, soit 6% de ses effectifs, dans les trois années à venir et sa volonté de recentrer ses activités sur l'Europe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires