Thomas Cook/Brussels Airlines: "le mariage d'un spécialiste des vacances et d'une compagnie aérienne"

20/09/17 à 15:01 - Mise à jour à 16:11

Source: Belga

Quatre passagers sur cinq partant en vacances avec les tour-opérateurs Thomas Cook et Neckermann voyageront à bord d'un avion Brussels Airlines l'an prochain.

Thomas Cook/Brussels Airlines: "le mariage d'un spécialiste des vacances et d'une compagnie aérienne"

Bernard Gustin, CEO de Brussels Airlines, et Jan Dekeyser, Managing Director de Thomas Cook. © Belga

Le premier vol du genre aura d'ailleurs déjà lieu le 28 octobre prochain, ont annoncé Thomas Cook Belgium et Brussels Airlines mercredi. Selon Bernard Gustin, le CEO de la compagnie aérienne belge, il s'agit du plus grand élargissement de l'offre de l'entreprise en quinze ans. Quelque 26 nouvelles destinations viendront en effet s'y ajouter dans les semaines à venir.

Le rapprochement entre Brussels Airlines et Thomas Cook Airlines Belgium (TCAB) a reçu le feu vert des autorités de la concurrence la semaine dernière. Il s'agit désormais de rendre celui-ci concret. La seconde compagnie va progressivement disparaître du ciel belge. Le tout dernier vol opéré par TCAB aura ainsi lieu le 27 octobre. Dès le lendemain, c'est Brussels Airlines qui prendra le relais.

Cette dernière desservira progressivement 51 destinations soleil, dont 26 nouvelles à la suite de ce partenariat. Certaines bénéficieront d'un vol chaque jour de la semaine, voire plusieurs fois par jour, alors que ce n'est pas le cas aujourd'hui. Plus d'un million de sièges supplémentaires seront proposés vers toutes ces destinations.

"C'est un moment important car il permet à Brussels Airlines de se positionner comme un acteur majeur dans le secteur du loisir et de continuer sa croissance à un rythme plus élevé que si elle avait dû continuer à le faire seule", s'est félicité Bernard Gustin. "Croissance veut dire opportunités et évolutions", a-t-il ajouté, glissant viser les neuf millions de passagers transportés en 2017.

Une telle performance signifierait une hausse de 17% par rapport aux 7,7 millions qui l'ont été l'an dernier, année marquée par les attentats du 22 mars à Brussels Airport. Entre le 1er janvier et le 31 août dernier, 5,981 millions de passagers ont déjà pris place dans un avion de la compagnie.

Jan Dekeyser, le managing director de Thomas Cook Belgium, a, lui, souligné les quinze ans de collaboration entre les deux partenaires. Plusieurs passagers des tour-opérateurs Thomas Cook et Neckermann partent en effet déjà en vacances à bord d'un avion Brussels Airlines depuis de nombreuses années. Les deux entreprises ont le client pour préoccupation principale, a-t-il soutenu, ce qui a permis aux deux parties de se rapprocher de la sorte.

"Le partenariat permettra de répondre à ce que le client veut: davantage de flexibilité, de certitude et de service" et tous les désavantages des compagnies charter (poids maximum des bagages, heures de départ changeantes, vols avec escale, etc.) disparaîtront dans leur grande majorité avec l'intégration de TCAB dans Brussels Airlines, assure-t-il.

Deux avions Airbus A320 de TCAB rejoindront quant à eux la flotte de la compagnie belge, faisant passer celle-ci de 31 à 33 appareils de ce type. La productivité de la flotte sera exploitée à son maximum. Des avions qui restaient cloués au sol le week-end seront en effet désormais utilisés pour desservir des destinations soleil.

Désormais, la compagnie belge s'occupera des vols pour 90% des destinations proposées par Thomas Cook. Seules celles nécessitant une liaison long courrier ne profitent pas (encore) de leur collaboration. Les deux parties étudient les possibilités de l'étendre mais il est encore trop tôt pour se prononcer sur le sujet, ont-elles laissé entendre.

Leur réflexion porte également sur les aéroports régionaux où TCAB est actuellement présent. Dès le mois de novembre, Thomas Cook n'y disposant plus d'avions, elle utilisera la capacité de sa rivale TUIFly pour les destinations desservies depuis Anvers, Liège et Charleroi, a indiqué Jan Dekeyser.

Parmi les travailleurs de TCAB, 160 pilotes et membres du personnel de cabine seront pleinement intégrés dans les semaines à venir au personnel de Brussels Airlines. L'opération devrait être terminée pour la fin de l'année. "Ils feront bientôt partie de la famille. Il est important de leur offrir des perspectives de développement et de carrière dans l'entreprise", a insisté le patron de Brussels Airlines. "On sait qu'aujourd'hui avoir des pilotes est important", a-t-il encore dit, faisant allusion aux difficultés que rencontre actuellement Ryanair avec ses pilotes, qui seraient de plus en plus nombreux à quitter l'entreprise en raison des conditions de travail.

"C'est en fait le mariage d'une société spécialisée dans les vacances avec une compagnie aérienne complète", a résumé Bernard Gustin.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos