Test-Achats veut faire bouger le marché de l'assurance

14/08/13 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Trends-Tendances

L'association de défense des droits des consommateurs, Test-Achats, a introduit un dossier auprès de la FSMA, l'autorité des services et marchés financiers, pour obtenir une licence de courtier en assurances. Le Moniteur belge vient de publier les statuts de l'entité juridique baptisée "Test-Achats Assurance", annonce mercredi l'association des consommateurs dans un communiqué.

Test-Achats veut faire bouger le marché de l'assurance

L'objectif final pour Test-Achats est de comparer, de conseiller et d'aider les consommateurs à faire le meilleur choix en matières d'assurances. "Le secteur des assurances, de par sa nature, est juridiquement plus protégé que n'importe quel autre secteur dans lequel Test-Achats assume déjà sa mission de comparaison, de conseil et d'aide aux consommateurs. Pour pouvoir réaliser des comparateurs de tarifs ou des groupements d'achats dans ce secteur (assurance auto, habitation, familiale, ..), le statut d'intermédiaire en assurances reconnu par la FSMA est obligatoire. Il s'agit donc d'une exigence légale", explique l'association.

Test-Achats a dès lors décidé de constituer cette nouvelle entité, dont la création vient de paraître au Moniteur. L'étape suivante est de soumettre le dossier complet à la FSMA pour obtention de l'inscription comme intermédiaire. L'objectif poursuivi par Test-Achats est, pour le moment, le respect du prescrit légal pour lui permettre de continuer et de mener à bien sa mission d'information et de conseil aux consommateurs dans le secteur des assurances.

"Test-Achats perd son indépendance en devenant courtier en assurances" "Test-Achats a l'intention de devenir courtier en assurances et, par définition, elle renonce à son indépendance. De cette façon, l'organisme de défense des intérêts des consommateurs devient juge et partie et ne sera donc plus en mesure d'émettre des avis impartiaux", estime mercredi dans un communiqué Johan Bertrands, directeur général du site de comparaison des assurances mefirst.be.

Johan Bertrands s'interroge sur l'objectif recherché par Test-Achats, "n'étant pas convaincu par l'argumentaire invoqué pour justifier leur décision". "Au cours des dernières années, plusieurs initiatives visant à aider le consommateur ont été entreprises. Notamment, le mouvement 'Samen sterker' qui a lancé des achats groupés d'assurances automobiles. D'ailleurs, de nombreux sites internet fournissent des informations sur les assurances et certains sites offrent même des tarifs en ligne. Sur mefirst.be, plusieurs centaines de milliers de personnes ont, depuis trois ans, cherché de l'information, rempli les questionnaires et reçu en ligne les tarifs mis à jour", a encore ajouté M. Bertrands.

Aujourd'hui, grâce à internet, ce ne sont pas les informations qui manquent, estime mefirst. "Et il y a aussi le courtier. Tout comme Test-Achats, il est là pour vous aider grâce à sa proximité, ses connaissances, son accès à de multiples entreprises et donc à de multiples solutions. La question demeure de savoir pourquoi introduire une demande de licence et ainsi mettre leur indépendance en danger ? ", conclut M. Bertrands.

Nos partenaires