Tensions entre les commerçants de la rue Neuve concernant le shopping du dimanche

31/08/16 à 18:31 - Mise à jour à 21:53

Source: Belga

Après ceux de City 2, les commerçants de la rue Neuve ont décidé mercredi de renoncer aux ouvertures dominicales, indiquent-ils dans un communiqué. Les grandes enseignes veulent, de leur côté, continuer à ouvrir le dimanche.

Tensions entre les commerçants de la rue Neuve concernant le shopping du dimanche

© Belga

Les commerçants se sont réunis mercredi pour évaluer le bilan de l'ouverture des commerces le premier dimanche de chaque mois et il en "résulte que les chiffres d'affaires réalisés sont très insuffisants, qu'ils ne couvrent pas les charges salariales" mais également que le chiffre d'affaires du samedi précédant l'ouverture dominicale est en chute. En bref, que la consommation n'augmente donc pas mais qu'elle s'étale bien sur les deux jours "avec des frais généraux supplémentaires". Les commerçants ont voté dans une très large majorité pour mettre fin à cette ouverture exceptionnelle. Après un dernier dimanche ce week-end, les magasins garderont désormais portes closes le dernier jour de la semaine, à l'exception des dimanches précédant Noël ou de début de soldes.

Les grandes enseignes veulent continuer à ouvrir le dimanche

Les grandes enseignes de la rue Neuve à Bruxelles ne souhaitent pas suspendre les ouvertures des magasins le premier dimanche du mois, affirme mercredi Comeos, la fédération belge du commerce, qui représente les grandes chaînes comme Primark ou Zara. Une partie des commerçants, sous la bannière de l'organisation GCCB, avaient indiqué plus tôt dans la journée vouloir mettre fin aux ouvertures du dimanche.

"Les échos des grandes enseignes ne vont pas dans le sens d'une fermeture", a indiqué Charles Petit, responsable de Comeos Bruxelles. "Au contraire. L'initiative des ouvertures du premier dimanche du mois est particulièrement importante pour renforcer la position de Bruxelles comme ville de shopping."

Le groupe de commerçants GCCB a réuni une partie des magasins de la rue Neuve, mercredi. S'en est suivi un vote sur la suspension des ouvertures dominicales. Dix-neuf étaient pour et six contre, selon l'organisation. L'ouverture des magasins le premier dimanche du mois cristallise les tensions au sein des commerçants, certains peinant à rentabiliser l'opération, d'autres tirant leur épingle du jeu. Fin août, la galerie commerçante City 2 avait annoncé arrêter les ouvertures du dimanche.

Les commerces continueront d'ouvrir les premiers dimanches du mois (M. Lemesre)

Marion Lemesre, échevine bruxelloise aux Affaires économiques, dément l'information selon laquelle les commerces de la rue Neuve n'ouvriront plus leurs portes le premier dimanche du mois. "L'association qui a divulgué une telle information n'a aucune légitimité pour le faire. Et je trouve regrettable qu'une poignée d'individus prennent leurs opinions pour un état de fait général", déplore Marion Lemesre mercredi soir dans un communiqué.

"Dans les circonstances actuelles, les commerces de Bruxelles n'ont pas besoin d'oiseaux de mauvais augure. L'attitude de ces individus est destructrice. On peut se poser des questions sur leurs réelles motivations et intentions", poursuit l'échevine aux Affaires Economiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires