Taxe pylônes: les opérateurs refusent d'ouvrir la négociation

09/12/15 à 11:34 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Les principaux opérateurs de téléphonie mobile, invités par les ministres Marcourt et Furlan à négocier l'avenir de la taxe sur les pylônes au regard de la couverture à haut débit en Wallonie, ont refusé d'ouvrir la négociation sur les bases proposées d'un partenariat public-privé (PPP), ont indiqué mardi les deux ministres dans un communiqué.

Taxe pylônes: les opérateurs refusent d'ouvrir la négociation

© Belga

Proximus, Mobistar et Base mènent une bataille juridique contre cette taxe, que la Cour constitutionnelle a annulée en juillet dernier tout en maintenant ses effets. Cette étape a ouvert des perspectives de négociation au gouvernement wallon qui estime pouvoir modifier la taxe tout en répondant aux préoccupations de la Cour.

Il y a une semaine, les trois opérateurs se sont vu proposer des incitants pour augmenter la connectivité à très haut débit en Wallonie (THD, l'arrivée du 5G), en échange d'une éventuelle réduction de la taxe, qui participe pour 22 millions d'euros au budget wallon 2016 (soit 8.000 euros par an et par site).

Ces principes généraux d'un partenariat public-privé ont buté sur un refus des opérateurs, dont les ministres Marcourt et Furlan ont pris acte mardi.

"Les opérateurs affirment que leurs plans d'investissement prévoit la couverture complète du territoire wallon par la technologie THD mobile, ce qui est évidemment fondamental", note M. Marcourt, soulignant au passage qu'il "n'est pas à l'origine" de la taxe et qu'elle ne relève pas de ses compétences.

Le ministre de l'Economie "relève avec intérêt que les opérateurs ne ferment pas la porte à la poursuite de concertations". A titre personnel, il ne s'oppose pas à la révision ou à la suppression de la taxe, mais il rappelle son impact sur le budget wallon et la nécessaire "neutralité budgétaire" de la formule à trouver.

Le vice-président du gouvernement wallon reprendra l'initiative prochainement auprès des opérateurs pour une discussion globale sur le développement du THD en Wallonie, une des mesures du plan numérique qui sera présenté sous peu au gouvernement.

Nos partenaires