Taxe kilomètrique: "Rien d'autre qu'un énorme impôt supplémentaire pour les transporteurs belges"

27/03/15 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Belga

Les trois fédérations belges du secteur Transport et Logistique, la FEBETRA, TLV et l'UPTR, menacent vendredi les autorités régionales d'organiser des actions dans le cadre du dossier de la taxe kilométrique.

Taxe kilomètrique: "Rien d'autre qu'un énorme impôt supplémentaire pour les transporteurs belges"

© truck-transport.be

"La patience des transporteurs a des limites", indiquent-elles dans un communiqué. "La pression mise sur leur fédération respective pour entrer en action augmente jour après jour." Les trois fédérations ont déposé mi-février leurs revendications sur la table des négociations mais elles n'ont, pour l'instant, reçu aucune réponse concrète.

"La concrétisation de ces demandes est pourtant un préalable essentiel à l'introduction d'une taxe kilométrique en Belgique. A défaut, la taxe kilométrique détériorera plus encore la position concurrentielle (déjà très affectée) des transporteurs belges par rapport à leurs concurrents étrangers", notent les fédérations. "Dans l'état actuel des choses, la taxe kilométrique ne représentera rien d'autre qu'un énorme impôt supplémentaire pour les transporteurs belges."

Lire aussi: "La taxe kilométrique signe la mort du secteur"

Face à l'absence de réponse, l'UPTR, la FEBETRA et TLV ont invité leurs membres à répondre à une enquête "afin de prendre le pouls de leurs adhérents respectifs quant à l'idée d'entrer en action".

La porte-parole de la FEBETRA, Isabelle De Maegt, espère toutefois que les autorités régionales apporteront encore des réponses aux revendications du secteur dans le courant de la semaine prochaine.

La taxe kilométrique devrait être d'application dans les trois Régions à partir de 2016 pour les camions de plus de 3,5 tonnes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires