Taxe kilométrique: des camions utilisent un brouilleur pour éviter de payer

24/01/17 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: Belga

Certains chauffeurs routiers utilisent un brouilleur de GPS pour éviter de payer la taxe kilométrique, révèle lundi RTL-TVi. Cet appareil, vendu sur internet, empêche le fonctionnement normal du boîtier OBU, qui calcule les kilomètres parcourus.

Taxe kilométrique: des camions utilisent un brouilleur pour éviter de payer

© Belga

Viapass, l'instance qui coordonne la taxe kilométrique, confirme être au courant de ces pratiques, sans pouvoir évaluer l'ampleur de la fraude.

Lors de la mise en place du système entré en vigueur le 1er avril 2016, "nous avons demandé au prestataire (Satellic, ndlr) de mettre en place un dispositif anti-fraude. Ce qu'il a fait", indique à l'agence Belga Edward Claessens, porte-parole de Viapass. "Mais celle-ci évolue et un suivi et des mises à jour sont parfois nécessaires."

"Nous sommes clairement devant des cas de fraude", ajoute M. Claessens. "L'amende sera donc plus sévère pour le contrevenant qu'en cas de simple oubli."

Selon Viapass, 40 équipes mobiles sont déployées sur tout le pays pour contrôler et sanctionner: 20 en Flandre, 17 en Wallonie et 3 à Bruxelles. Des caméras mobiles et 40 portiques fixes complètent le dispositif.

De son côté, Satellic affirme avoir pris des mesures permettant de détecter ces brouilleurs.

Pas convaincue, l'Union Professionnelle du Transport et de la Logistique (UPTR) réclame la suspension du système de perception le temps de désigner des experts indépendants chargés d'analyser l'ensemble du système de contrôle.

Nos partenaires