Tax shift: quatre indépendants sur 10 prêts à engager, selon l'UCM

04/01/16 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Belga

(Belga) La suppression à vie des cotisations patronales sur le premier emploi, depuis ce 1er janvier, conduit 4 indépendants sur 10 à se dire prêts à engager un premier employé en 2016, ressort-il d'une enquête de l'Union des Classes moyennes (UCM) menée auprès de 350 de ses membres.

"Près de 2 indépendants sur 3 interrogés n'emploient pas de personnel. Pourtant, 57% d'entre eux avouent l'avoir envisagé. S'ils n'ont pas franchi le pas, c'est essentiellement pour 2 raisons: l'importance des charges patronales, citées par 74% d'entre eux, et la complexité des démarches administratives (37%)", a expliqué Philippe Godfroid, le président de l'UCM, au cours d'une conférence de presse. "La suppression des cotisations patronales incite près de 60% des indépendants à réfléchir à l'engagement d'un premier collaborateur. Et près de 4 indépendants sur 10 se déclarent même prêts à engager en 2016, dont plus de la moitié le ferait dans les 6 premiers mois de l'année. Quant à ceux qui ne comptent pas engager en 2016, ce n'est que partie remise puisque 36% d'entre eux sont susceptibles d'engager en 2017", a poursuivi Philippe Godfroid. Selon le gouvernement, cette mesure "historique" - qui aura un coût net pour les autorités de 57 millions d'euros la première année - devrait permettre la création de quelque 32.000 emplois. Elle pourrait en effet concerner les 323.775 assujettis à la TVA à titre principal qui travaillent actuellement seuls et qui voudraient engager. "Si, par hypothèse, 10% de ceux-ci engagent un premier travailleur, on obtient environ 32.000 emplois, ce qui est potentiellement énorme", s'est réjoui le ministre en charge des Classes moyennes et des Indépendants, Willy Borsus, présent à la conférence de presse de l'UCM. (Belga)

Nos partenaires