Tarifs de l'audiovisuel : victoire de Tecteo sur le Crioc

09/05/11 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Trends-Tendances

Le Crioc avait révélé la volonté de Tecteo (Voo) d'augmenter ses tarifs. Problème : il est tenu à un devoir de confidentialité, car il fait partie du comité de consultation qui examine ce genre de demande.

Tarifs de l'audiovisuel : victoire de Tecteo sur le Crioc

© Belga

Le télédistributeur Tecteo (Voo) a obtenu gain de cause face au Crioc qui annonçait, depuis le 13 avril dernier sur son site : "Tecteo : augmentation des prix au nom... de la concurrence". Le tribunal de Bruxelles a estimé que le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs devait retirer l'annonce "litigieuse", lit-on vendredi sur le site Internet de L'Avenir.

Le Crioc devra par ailleurs envoyer un communiqué de presse à toutes les personnes qui ont reçu le courrier avec un texte imposé par le tribunal "stipulant que la première communication doit être considérée comme nulle et non avenue dans la mesure où elle se fonde sur une violation d'un devoir de confidentialité et ne reflète par ailleurs pas adéquatement et objectivement la demande de Tecteo".

Les prix sont toujours régulés dans le secteur dans lequel opère Tecteo. "Toute augmentation de tarifs est soumise à l'autorisation du ministre de l'Economie, souligne L'Avenir. Un comité de consultation doit ensuite examiner les demandes. Le Crioc en fait partie. Et à ce titre, il est soumis à un devoir de confidentialité."

La demande d'augmentation a été déposée. Une majoration de 23 % de la redevance pour les abonnés de la télédistribution de Voo est évoquée. "C'est juste une demande, par ailleurs frappée de confidentialité, a expliqué Tecteo à L'Avenir. On ne peut en déduire que les tarifs vont augmenter, ni tout de suite, ni dans cette proportion, ni pour tous les abonnés. La dernière fois, on a mis un an et demi pour augmenter les tarifs, après avoir reçu l'autorisation. Et pour certains abonnés, les tarifs avaient même diminué."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires