Tabac: les fabricants demandent d'évaluer les nouvelles mesures avant d'en lancer d'autres

19/05/16 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

(Belga) Cimabel, la fédération belgo-luxembourgeoise des fabricants de cigarettes, et Fetabel, la fédération des producteurs et importateurs de tabac à rouler de Belgique et du Luxembourg, soulignent jeudi que les récentes mesures anti-tabac, qui entreront en vigueur demain/vendredi, entraînent d'importantes conséquences pratiques, logistiques et financières pour la production et le commerce. Elles appellent dès lors les pouvoirs publics à évaluer les conséquences de cet "imposant" train de mesures, le plus radical jamais promulgué", avant d'en envisager de nouvelles.

Les deux fédérations sont rejointes dans leur appel par les fédérations professionnelles de distributeurs et de commerçants (UCM, Unizo, buurtsuper.be, Fetadis, Prodipresse, LS Travel Retail et Perstablo). A partir de vendredi, des avertissements de santé et photos dissuasives recouvriront 65% des faces avant et arrière des paquets de cigarettes, de tabac à rouler ou pour chicha. Les fabricants devront également mentionner le numéro de Tabacstop (0800 111 00) sur les nouveaux emballages, dont les bords latéraux afficheront notamment le message "Fumer tue - Arrêtez maintenant". Le paquet neutre sera aussi introduit en Belgique, mais pas avant 2019. Outre ces mesures, la contenance minimum d'un paquet est portée à 20 cigarettes et à 30 grammes pour le tabac à rouler, les goûts distinctifs tels que la vanille, les fruits (et également le menthol à partir de 2020) sont interdits, de nouvelles obligations sont instaurées concernant l'indication des ingrédients et la traçabilité des produits du tabac, énumèrent Cimabel et Fetabel. Le gouvernement a par ailleurs décidé de prévoir une forte hausse des accises sur les cigarettes et le tabac à rouler, entraînant ainsi une augmentation sans précédent des prix du tabac, rappellent-elles. Les fédérations du tabac, ainsi que celles des commerçants et des distributeurs, en appellent dès lors à une stabilité réglementaire dans les années à venir et à une évaluation objective de l'impact de la politique menée avant d'envisager de nouvelles mesures. Les mesures qui entrent en application vendredi font suite à la seconde Directive Tabac européenne (EU TPD II). La Journée mondiale sans tabac a, elle, lieu le 31 mai. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos