Swissport : le gouvernement et l'aéroport interviennent pour briser la grève

16/05/13 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement et l'aéroport de Bruxelles sont intervenus ce jeudi midi pour briser la grève d'une partie du personnel de Swissport, en décidant de saisir du matériel, d'interdire certains accès et en menaçant d'actions judiciaires débouchant sur des astreintes.

Swissport : le gouvernement et l'aéroport interviennent pour briser la grève

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, a décidé en concertation avec Brussels Airport de prendre des mesures à partir de 14 heures. La saisie du matériel de Swissport se fait conformément à la licence dont dispose l'entreprise de manutention, selon un communiqué commun du secrétaire d'Etat et de l'aéroport.

En outre, l'accès du personnel gréviste de Swissport au tarmac et aux autres zones sécurisées lui sera refusé, car ce personnel réfractaire n'a "pas de raison d'emprunter ces zones".

Enfin, M. Wathelet et l'aéroport menacent de réclamer des astreintes si l'accès à l'infrastructure de l'aéroport est bloqué ou si les opérations aéroportuaires sont touchées. Cela passerait par un constat d'huissier et une action judiciaire en référé, a-t-on précisé au cabinet Wathelet.

Malgré l'accord de mercredi soir, une partie du personnel a refusé de reprendre le travail jeudi. "L'accord contient tant des mesures concrètes avec effet immédiat, qu'un engagement de la part de la direction de Swissport de poursuivre les négociations nécessaires dans les prochaines semaines. Il est dès lors inacceptable que des membres du personnel ne respectent pas cet accord et refusent de reprendre le travail", estiment Melchior Wathelet (cdH) et la direction de l'aéroport.

Ils estiment avoir initialement laissé "amplement le temps" à la négociation. La grève, qui dure depuis dimanche, n'a pas seulement un énorme impact pour les milliers de passagers, mais aussi des conséquences sur l'image de marque de Brussels Airport et de ses partenaires, et représente une immense perte économique pour toutes les entreprises de l'aéroport et pour la Belgique en général, font-ils valoir.

Nos partenaires