Solvay vend ses 12 usines de Nylon

19/09/17 à 08:20 - Mise à jour à 09:10

Source: Belga

Solvay a signé un accord de cession de son activité de polyamides à l'allemand BASF, pour 1,6 milliard d'euros, a annoncé mardi le groupe belge.

Solvay vend ses 12 usines de Nylon

© JOCK FISTICK

Solvay qualifie la transaction "d'étape majeure" dans sa transformation, entamée il y a quatre ans, "en un groupe de chimie à haute valeur ajoutée". La transaction concerne l'ensemble des activités de polyamides en Europe, en Amérique du Nord et en Asie ainsi que les activités liées aux plastiques techniques en aval en Amérique latine. Elle concerne environ 2.400 salariés. En revanche, Solvay conservera les activités intermédiaires amont et textiles polyamides aval en Amérique latine. La transaction, qui devrait être finalisée au troisième trimestre 2018 sous réserve de la réalisation de certaines conditions et après obtention des autorisations réglementaires requises, est basée sur une valeur d'entreprise d'1,6 milliard d'euros -soit environ huit fois l'ebitda 2016 et environ sept fois l'ebitda des 12 derniers mois- pour un produit net de la vente estimé à 1,1 milliard d'euros.

Compte tenu des quelque 0,2 milliard d'euros de dettes financières qui seront transférées à l'acquéreur, la situation financière nette de Solvay sera améliorée de 1,3 milliard d'euros environ. "L'activité polyamides sera présentée dans les 'actifs détenus en vue de la vente et passifs associés' à la clôture des comptes fin septembre 2017. Suite à cette requalification, l'activité polyamides en Amérique latine qui restera au sein du groupe supportera une dépréciation de 100 millions d'euros qui sera prise en compte fin septembre. Cette dépréciation devrait être largement compensée par la plus-value au moment de la clôture de la transaction", précise Solvay.

Le groupe belge publie par ailleurs, en lien avec cette cession, des informations financières consolidées retraitées pour les exercices 2015, 2016 et le premier semestre 2017 et révise à la baisse ses perspectives pour 2017 "suite au changement de périmètre et à la récente évolution des taux de change". L'activité de polyamides ayant particulièrement bien progressé depuis le début de l'année, sa cession réduit les perspectives de croissance de l'ebitda sous-jacent du groupe pour 2017 tandis que l'affaiblissement de la plupart des devises par rapport à l'euro diminue également le bénéfice rapporté en euros.

Sur base des taux de change actuels, Solvay table désormais sur une croissance de son ebitda 2017 comprise entre 6% et 8%, contre une croissance de l'ebitda sous-jacent "à un chiffre élevé", annoncée encore en août lors de la publication des résultats pour le premier semestre.

GERMANY - FINANCE - BASF

  • archive image GERMANY - FINANCE - BASF GERMANY - FINANCE - BASF

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos