SNCB: La CGSP dit craindre des arrêts de travail imminents du personnel des guichets

16/11/17 à 09:22 - Mise à jour à 09:29

Source: Belga

(Belga) La CGSP-Cheminots Bruxelles dit craindre, jeudi, "des arrêts de travail imminents" de la part du personnel des guichets de la SNCB. En cause: la pression que subissent les travailleurs en raison notamment d'un système de pointage marqué par "une tolérance zéro".

"Au lieu de récompenser les efforts consentis par le personnel en matière de productivité, depuis le 1er novembre, la direction Marketing & Sales accentue la pression sur son personnel, en imposant un système de pointage rigoureux des prestations avec une tolérance zéro. Cela signifie, par exemple, qu'un agent travaillant de 6h00 à 14h00 doit arriver impérativement avant 6 heures. Sans quoi, il risque une sanction. Cela implique que certains travailleurs doivent prendre un train très tôt pour, dans certains cas, arriver jusqu'à 40 minutes avant le début de la prestation", explique Philippe Dubois, secrétaire permanent de la CGSP-Cheminots bruxelloise. Selon ce dernier, ce système n'est appliqué que par la direction Marketing & Sales, la SNCB transport acceptant par exemple de la flexibilité par rapport aux heures d'arrivée et de départ. "Une réserve de 15 minutes est prévue de telle sorte que les relais entre deux prestations puissent être maintenus. Une telle flexibilité pourrait résoudre plus de 90% des problèmes rencontrés depuis l'instauration de ce pointage strict", poursuit le responsable du syndicat socialiste. "La CGSP-Cheminots de Bruxelles dénonce cette pression imposée aux agents, d'autant plus que la direction a modifié les conditions de travail sans aucune concertation avec les organisations syndicales", ajoute-t-il en disant enfin craindre des "arrêts de travail imminents si la direction Marketing & Sales ne reprend pas le chemin de la concertation sociale". (Belga)

Nos partenaires