SNCB au régime sec : la FEB réclame des économies

03/10/11 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Trends-Tendances

Selon la Fédération des entreprises de Belgique, la SNCB pourrait réaliser jusqu'à 1 milliard d'euros d'économie par an, via une cure d'amaigrissement. Qui verrait notamment partir des milliers d'agents.

SNCB au régime sec : la FEB réclame des économies

© Belga

Une étude de la Fédération des entreprises de Belgique, remise au formateur et aux partis qui négocient avec lui, plaide, dans le cadre des efforts budgétaires à réaliser pour faire face à la crise, pour une économie de "quelques centaines de millions" sur la dotation de 3 milliards dont dispose le groupe SNCB.

Rudi Thomaes, administrateur délégué de la FEB, estime même qu'"on peut faire 1 milliard d'économie à la SNCB". C'est ce qu'annoncent samedi les journaux L'Echo et De Tijd.

L'étude de la FEB s'appui sur une comparaison entre la société belge et les chemins de fer suisse et néerlandais, qui fait apparaître que la SNCB est en surnombre de 8.000 à 16.000 agents et pourrait économiser près de 450 millions à 910,6 millions d'euros par an.

La FEB demande dès lors une cure d'amaigrissement pour la compagnie belge. Pour procéder à cette diminution des effectifs, la SNCB pourrait, selon la fédération patronale, se servir de la pyramide des âges, dans la mesure où des milliers d'agents devraient bientôt partir à la retraite, parce qu'ils ont entre 55 et 60 ans, rapporte L'Echo, qui évoque aussi d'autres mesures préconisées par la FEB, notamment faire sous-traiter une série d'activités.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires