Siemens veut supprimer 2.500 postes

09/03/16 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Source: Belga

La société électronique Siemens souhaite réaliser des coupes dans sa division "Process Industries & Drives" (processus industriels). Quelque 2.500 postes sont menacés au niveau global, dont 2.000 en Allemagne, a annoncé l'entreprise mercredi à Munich.

Siemens veut supprimer 2.500 postes

© ImageGlobe

Une concurrence accrue dans les branches pétrole, gaz, métal et exploitation minière forcent la société à réorganiser ses capacités, a expliqué Siemens. Siemens est indirectement impacté par la baisse du cours du pétrole. Les commandes de ses clients pétroliers et gaziers sont en berne.

L'entreprise emploie 16.000 travailleurs dans le segment "Process Industries & Drives" en Allemagne et 46.000 dans le monde.

Selon Siemens Belgique, contacté par l'agence Belga, il n'y a pour l'heure pas d'indication d'un éventuel impact de la restructuration en Belgique.

Parallèlement à la restructuration annoncée, Siemens souhaite davantage miser sur le numérique et engager quelque 25.000 nouveaux travailleurs par an dans le monde, dont 3.000 en Allemagne.

Siemens emploie au total quelque 348.000 travailleurs dans le monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires