Siemens supprime 11.600 emplois

30/05/14 à 08:29 - Mise à jour à 08:29

Source: Trends-Tendances

Le groupe allemand Siemens a l'intention de supprimer 11.600 emplois pour réduire ses coûts d'environ un milliard d'euros, a déclaré vendredi le patron du groupe Joe Kaeser.

Siemens supprime 11.600 emplois

© ImageGlobe

Le nouveau plan de réorganisation de Siemens, destiné à améliorer sa rentabilité, va se traduire par la suppression de près de 12.000 postes, a admis le conglomérat industriel allemand vendredi. Le CEO du groupe insiste toutefois dans un courriel adressé aux travailleurs du groupe: les suppressions de poste ne signifieront pas forcément licenciements. Chez Siemens Belgique, on dit ne rien savoir d'éventuels licenciements.

L'information n'a filtré que vendredi matin. Son patron Joe Kaeser en avait réservé la primeur à une assemblée d'investisseurs et d'analystes réunis jeudi soir à New York. C'est d'abord l'agence financière Bloomberg qui l'a rapportée avant que le groupe ne confirme en fin de matinée la nouvelle qui était guettée depuis l'annonce début mai du plan de réorganisation concocté par M. Kaeser et qui prévoit notamment le regroupement de certaines divisions.

Environ 7.600 postes au sein des divisions qui disparaîtront seront supprimés et 4.000 au niveau de l'organisation régionale, a détaillé un porte-parole. Avant de souligner immédiatement que toutes ces suppressions de postes ne se traduiraient pas par des licenciements.

Un certain nombre de salariés se verront offrir d'autres postes dans "des secteurs qui seront renforcés", a-t-il ajouté sans pouvoir dire combien. Il était aussi dans l'incapacité de donner la répartition géographique et par secteurs de ces suppressions de postes.

Dans un e-mail envoyé vendredi au personnel de Siemens, Joe Kaeser, entend se montrer rassurant et demande aux travailleurs "de ne pas se baser sur des informations provenant de tiers".

Du côté de Siemens Belgique, on dit ne pas encore être au courant d'éventuels licenciements. "Nous n'avons aujourd'hui aucune indication d'un possible impact en Belgique", a réagi une porte-parole, contactée par l'agence Belga.

Le plan de réorganisation prévoit de regrouper les activités de Siemens en neuf divisions contre 16 actuellement et à supprimer des échelons hiérarchiques afin de réduire ses coûts d'un milliard d'euros d'ici 2016.

En savoir plus sur:

Nos partenaires