Seul le gouvernement Dehaene a connu plus de grèves que l'équipe de Charles Michel

02/05/17 à 14:05 - Mise à jour à 14:08

Source: Belga

(Belga) La contestation sociale à l'encontre du gouvernement Michel a causé un nombre de jours de grève "supérieur à la moyenne" en 2016. Seule la formation Dehaene I en a connu davantage, selon les derniers chiffres de l'Institut syndical européen ETUI.

Depuis l'entrée en fonction de Charles Michel en tant que Premier ministre, à l'automne 2014, jusqu'en septembre 2016, 12,8 jours de grève ont été enregistrés en moyenne par mois pour 1.000 salariés. Seul le gouvernement Dehaene I (1992-1995) a fait "mieux" avec une moyenne de 13,4 jours, selon le décompte de l'ETUI. Après la grève générale en 2014 et une année "normale" sur le point de vue des grèves en 2015, la pression sociale s'est amplifiée en 2016, d'après Kurt Vandaele, chercheur auprès de l'European Trade Union Institute. Concrètement les neuf premiers mois de 2016 affichent 82 jours pour 1.000 travailleurs, avec des grèves dans les secteurs ferroviaire et des prisons, ainsi qu'une manifestation nationale en mai contre la politique du gouvernement et une grève générale organisée par le syndicat socialiste en juin. Les secteurs qui ont connu le plus d'arrêts de travail sont la métallurgie (un quart des actions), le transport et la logistique, ainsi que le public. Un record du nombre de grèves ne devrait toutefois pas être dépassé, selon Kurt Vandaele, les syndicats n'ayant programmé aucune autre action sociale à ce stade. "Les politiciens entrent en outre tout doucement en mode 'élections', avec moins d'interventions qui pourraient mener à des troubles sociaux." (Belga)

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires