Sept écluses wallonnes à l'arrêt à la suite d'un mouvement syndical

01/06/16 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

(Belga) Sept écluses wallonnes sont à l'arrêt mercredi à la suite d'un mouvement syndical, a-t-on appris auprès d'Yvon Loyaerts, le directeur général de la gestion des voies navigables. La situation la plus critique se situe à Ivoz-Ramet, en province de Liège, où 60 bateliers attendent de pouvoir franchir l'écluse. Des huissiers, mandatés par les bateliers, se sont rendus sur place en fin de matinée pour constater la situation.

Sept écluses wallonnes à l'arrêt à la suite d'un mouvement syndical

Sept écluses wallonnes à l'arrêt à la suite d'un mouvement syndical © BELGA

Ce blocage, initié par la CGSP dans le cadre de la grève au finish décrétée par le syndicat socialiste, a débuté lundi à 22 heures et perdure, à l'instar des Tec, au lendemain de la grève nationale dans la fonction publique. Les éclusiers réclament davantage de moyens financiers ainsi que des renforts en personnel. Les écluses de Monceau, sur la Sambre, de Marchienne, sur le canal Charleroi-Bruxelles mais également les écluses du Plan incliné de Ronquières ainsi que celles de Obourg et Havré sur le canal de Nimy Blaton sont touchées par le mouvement. Sur la Meuse, l'écluse des Grands-Malades (Namur) et celle d'Ivoz-Ramet (Flémalle) sont également concernées. Quelque 60 bateliers sont ainsi bloqués en région liégeoise, l'écluse d'Ivoz-Ramet étant privée depuis 15 jours de son ouvrage à grands gabarits pour des raisons techniques. La CGSP se dit ouverte à la discussion. Le barrage pourrait devenir filtrant dès jeudi. (Belga)

Nos partenaires