Séisme au Japon: les entreprises belges touchées à des degrés divers

16/03/11 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Trends-Tendances

Les entreprises belges installées au Japon ont été diversement touchées par le séisme et le tsunami qui ont ravagé l'île vendredi.

Séisme au Japon: les entreprises belges touchées à des degrés divers

© Reuters

Une des trois usines Umicore a été endommagée par le tremblement de terre, a expliqué un porte-parole. La production a été arrêtée le temps de faire le point sur la situation, mais l'entreprise aurait de toute manière reçu peu de commandes vu l'état actuel de l'économie nippone.

Godiva, qui emploie plusieurs centaines de personnes au Japon, se préoccupe avant tout de garantir leur sécurité, a expliqué le directeur général de Godiva Europe, Nicolas Bouvé, ajoutant que le groupe se souciera plus tard de l'aspect commercial.

BEA, le producteur de systèmes de détection pour portes automatiques liégeois, a décidé de fermer provisoirement son bureau à Tokyo et a demandé à son personnel de se déplacer vers le sud, à l'abri des radiations.

Les magasins Galler n'ont eux pas été touchés par la catastrophe, a précisé Jean Galler, pas plus que les activités et le personnel de Janssen Pharmaceutica et Agfa-Gevaert, ont expliqué les deux entreprises.

Le groupe Bekaert possède lui une usine et des bureaux à Tokyo. "Une trentaine de personnes collaborent et sont toutes en bonne santé. L'impact direct sur leur travail est limité, si ce n'est quelques problèmes logistiques d'approvisionnement en eau et électricité", a expliqué sa porte-parole.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires