Scandale VW: les Belges ne seront pas indemnisés autant que les Américains

26/04/16 à 19:46 - Mise à jour à 20:24

Source: Belga

La commission spéciale Dieselgate de la Chambre, constituée au lendemain de la mise au jour de logiciels falsifiés relatifs aux performances en matière d'émissions de véhicules VW, n'est pas parvenue à un accord concernant l'insertion d'amendements permettant une indemnisation des consommateurs européens équivalente à celle prévue pour les clients américains.

Scandale VW: les Belges ne seront pas indemnisés autant que les Américains

© Reuters

Plusieurs députés de l'opposition avaient introduit, jeudi dernier lors de la plénière à la Chambre, des amendements relatifs à l'octroi d'une compensation équivalente pour les consommateurs européens par rapport aux américains. Ces derniers pourraient bénéficier d'une indemnisation pour un montant de 5.000 dollars en vertu d'un accord entre le constructeur et les autorités.

La Commission "Dieselgate" n'a pas trouvé de consensus mardi, les députés de la majorité ont estimé que la situation aux Etats-Unis était différente.

"Ici, nous arrivons à une solution pour que ces véhicules respectent la législation, ce qui n'est pas le cas aux Etats-Unis", a fait valoir le député N-VA Bert Wollants.

"Pas moins de 55% des montants seront alloués à seulement 4,5% des véhicules concernés", a lancé la députée sp.a Karin Temmerman.

Pour le député PS Daniel Senesael, "cette frilosité face au géant VW est inacceptable, surtout quand on sait que les consommateurs américains vont, de leur côté, recevoir des milliers de dollars de compensation".

Le député cdH Michel de Lamotte a pour sa part visé le MR, dans la majorité. "Alors même que le MR, par la voix de la présidente de la Commission spéciale Dieselgate (Kattrin Jadin, ndlr), s'était étonné qu'il n'était pas prévu que les consommateurs européens lésés par les logiciels VW perçoivent des indemnités contrairement aux américains, c'est ce même MR et la majorité qui ont rejeté, cette après-midi en commission, l'amendement déposé par le cdH."

Le MR a dénoncé "la démagogie de l'opposition" dans un communiqué mardi soir. "Laisser croire aux citoyens qu'un gouvernement européen disposerait de leviers permettant d'aboutir à un résultat équivalent à celui des Etats-Unis, relève de la pure démagogie", selon les libéraux.

"Nous déplorons, bien entendu, le choix de Volkswagen, mais il convient de garder à l'esprit cette différence fondamentale", indique Kattrin Jadin, la présidente de la commission spéciale. "Sous-entendre que le consommateur européen ou belge ne pourrait pas prétendre à des compensations relève de la démagogie pure", déplore également la députée libérale.

Test-Achats a également réagi par la voix de sa porte-parole. "La décision de la commission est regrettable. Le gouvernement passe complètement à côté de son rôle de protection des citoyens. Comment justifier que le consommateur belge ne mérite pas d'indemnisation alors qu'il a été victime de la même infraction?", s'interroge Julie Frère. "Nous serons donc les seuls à agir", a-t-elle conclu, rappelant la décision de l'association de défense des consommateurs d'attaquer Volkswagen en justice.

En savoir plus sur:

Nos partenaires