Scandale Volkswagen: pas d'autres moteurs diesel concernés, conclut VW

22/10/15 à 18:28 - Mise à jour à 19:56

Source: Belga

Volkswagen exclut finalement, "après une enquête approfondie", que d'autres types de moteurs diesel aient été équipés du logiciel truqueur, a annoncé le groupe automobile jeudi.

Scandale Volkswagen: pas d'autres moteurs diesel concernés, conclut VW

© Reuters

A l'issue d'un examen approfondi, le constructeur automobile Volkswagen a dissipé jeudi les soupçons de trucage sur un autre moteur diesel que celui incriminé jusqu'à présent, le modèle EA288, selon un communiqué du groupe cité par l'agence DPA.

"Il est maintenant clair" que le logiciel truqueur dont Volkswagen a avoué la présence sur les moteurs de type EA189 "n'est pas installé" sur les moteurs de la génération suivante, appelée EA288, selon le communiqué cité par l'agence allemande.

Le groupe avait précédemment indiqué procéder à des vérifications sur ce moteur EA288. Contacté par l'AFP, Volkswagen n'était pas disponible immédiatement pour commenter.

Cet imbroglio n'a en tout cas pas déstabilisé le groupe de Wolfsbourg (nord) à la Bourse de Francfort. Le titre Volkswagen a clôturé sur un bond de 3,39% à 103,80 euros, dans le peloton de tête de l'indice vedette Dax, lui-même en hausse de 2,48%.

Le consommateur ne peut se voir réclamer les frais de la mise en règle

Par ailleurs, le consommateur ne peut se voir réclamer les frais de la mise en règle de son véhicule, a indiqué jeudi à la Chambre le ministre de l'Economie, Kris Peeters, après un entretien avec D'Ieteren, groupe importateur de VW en Belgique. D'autres réunions auront encore lieu pour établir les modalités pratiques de l'opération de rappel des voitures.

Volkswagen a décidé de lancer le rappel des véhicules équipés d'un logiciel destiné à fausser les mesures d'émission de polluants. L'administration allemande l'a rendue obligatoire et, en vertu d'une directive européenne, cette obligation vaut pour tous les pays de l'Union.

"Cela signifie que D'Ieteren et les concessionnaires sont obligés de faire en sorte que toutes les voitures qui sont équipées de ce logiciel soient mises en règle", a déclaré le ministre. L'opération portera sur 317.850 véhicules en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires