Scandale Kobe Steel: l'action plonge de 22%

10/10/17 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Belga

L'action du sidérurgiste japonais Kobe Steel a plongé mardi de 22%, le maximum autorisé ce jour pour ce titre à la Bourse de Tokyo, après que la direction a reconnu des manipulations de données sur ses produits en aluminium et cuivre.

Scandale Kobe Steel: l'action plonge de 22%

© AFP

Le titre a accusé une chute de 300 yens à 1.068 yens (le plancher de ce mardi), soit -21,92% par rapport à son cours de vendredi (dernière séance précédant celle de mardi), avant les révélations de dimanche et un lundi férié.

Lors d'une conférence de presse durant le week-end, un vice-président de Kobe Steel, Naoto Umehara, a avoué que des données relatives à des produits en aluminium et cuivre avait été falsifiées de façon "systématique", une pratique qui pourrait remonter à une dizaine d'années et n'a pu se faire, a-t-il dit, sans que des directeurs n'aient été au courant.

L'enquête menée par Kobe Steel révèle qu'à l'heure actuelle, les données ont été maquillées pour environ 19.300 tonnes de produits en aluminium, 2.200 tonnes de produits en cuivre et 19.400 unités en aluminium moulé et forgé qui ont été expédiées aux clients entre septembre 2016 et août 2017.

Les marchandises dont les caractéristiques ont été trafiquées ont été livrées à quelque 200 entreprises.

Si Kobe Steel s'est gardé de nommer ces dernières, la presse a avancé les noms de Toyota, Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour son avion régional MRJ et de plusieurs autres industriels.

Aucun problème technique ou accident lié à ces falsifications n'a été recensé, assure Kobe Steel.

Un responsable du ministère japonais de l'Industrie devait s'exprimer à ce propos un peu plus tard dans la journée de mardi.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos