Scanadu, pépite belge dans la santé connectée

13/11/13 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Trends-Tendances

Après avoir collecté 1,6 million de dollars sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo, la firme Scanadu, fondée par un Belge aux Etats-Unis, lève 10,5 millions de dollars. Et se place dans le top des start-up prometteuses dans le secteur (très en vogue) du quantified self... Les Belges ont du talent... et pas seulement pour pousser la chansonnette devant un jury télévisé.

Scanadu, pépite belge dans la santé connectée

De plus en plus de nos compatriotes s'illustrent, outre-Atlantique, en développant des start-up à succès ou, à tout le moins, prometteuses. Dernière en date ? Scanadu.

Cette entreprise cofondée par Walter de Brouwer en 2011 et basée au centre de recherches de la Nasa vient de lever 10,5 millions de dollars auprès de plusieurs Venture Capitalists américains (Relay Ventures, VegasTechFund et AME Cloud Ventures). Ceci quelques mois seulement après avoir récolté 1,6 millions de dollars sur la plateforme collaborative Indiegogo.

La raison de cet engouement financier ? Sans aucun doute le secteur dans lequel Scanadu est active : la santé connectée et du "quantified self". En effet, la start-up de Walter de Brouwer développe des produits qui permettent aux individus de collecter davantage d'informations sur leur état de santé. Pour le moment, Scanadu a essentiellement développé deux produits.

Le premier s'appelle Scout. En l'apposant contre son front pendant une grosse dizaine de secondes, la personne découvrira, en temps réel, sa température, sa fréquence cardiaque, la pression sanguine, etc. Le second, encore en développement s'appelle Scanafo et permet de réaliser une analyse d'urine pour détecter des infections.

Pour le moment, Scanadu propose ses produits en direct au consommateur via Internet. Et 8.000 commandes auraient déjà été passées, selon des chiffres évoqués par TechCrunch. Mais son ambition est d'intégrer la distribution physique d'ici l'hiver 2014, voire le premier trimestre 2015. C'est notamment dans ce cadre que la levée de fonds intervient.

Les ambitions du patron belge sont grandes, mais il peut aisément s'appuyer sur l'intérêt croissant des professionnels de la santé, comme des acteurs du Web, pour les questions liées à la santé. Ce marché, en plein foisonnement dans la Silicon Valley, se veut très prometteur.

Christophe Charlot

Nos partenaires