Sart'Air, une nouvelle société pour attirer les compagnies aériennes à Liège

02/03/15 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Belga

Plutôt que d'octroyer de classiques aides au démarrage, Liege Airport a décidé de se doter d'une nouvelle structure pour attirer des compagnies aériennes sur son tarmac. Baptisée Start'Air et lancée avec Meusinvest, cette société pourra accorder des prêts participatifs.

Sart'Air, une nouvelle société pour attirer les compagnies aériennes à Liège

Liège Airport © Belga

D'ici dix ans, Liege Airport a pour ambition d'attirer 500.000 passagers supplémentaires, alors qu'elle en a transporté plus de 302.000 en 2014. Si l'aéroport vient d'annoncer un partenariat avec 2 nouvelles compagnies, bmi et VLM, elle devra en séduire d'autres pour atteindre son objectif.

Or, la notoriété de Bierset reste encore à faire sur ce segment. Les compagnies aériennes peuvent se montrer réticentes, surtout si la ligne qu'elles souhaitent lancer se situe dans un marché qui n'a pas encore été défriché ou s'adresse à un nouveau type de clientèle.

Pour les encourager à investir, l'aéroport et l'invest public Meusinvest ont annoncé lundi la création d'une nouvelle structure baptisée Start'Air. Cette société anonyme sera chargée de "promouvoir auprès d'investisseurs privés et de compagnies aériennes le développement de nouvelles liaisons au départ et à destination de Liège Airport".

Concrètement, Start'Air pourra par exemple réaliser des analyses financières, des études de marché, mettre en place des instruments financiers ou encore consentir l'octroi de prêts participatifs.

"Le principe d'utilisation des fonds mis à disposition sera d'intervenir de manière plafonnée et limitée dans le temps en compensation des pertes éventuelles liées au démarrage d'une nouvelle ligne", précisent l'aéroport et Meusinvest. "En retour, la structure percevra une commission sur les bénéfices générés la ligne, par la compagnie aérienne et l'aéroport".

Start'Air a pour objectif de remplacer les traditionnelles "aides au démarrage" proposées par les aéroports ou pouvoirs publics, comme les ristournes limitées dans le temps sur les redevances aéronautiques, qui seraient peu efficaces.

La société a été capitalisée à hauteur d'un million d'euros, Liège Airport et Meusinvest détenant chacun 50% des parts et souhaitant attirer, à terme, d'autres partenaires privés.

Nos partenaires