Sanctions financières américaines contre des systèmes de change en Irak et en Syrie

13/12/16 à 21:36 - Mise à jour à 21:38

Source: Belga

(Belga) Le Trésor américain a ordonné mardi des sanctions financières contre deux réseaux de conversion de devises en Irak et en Syrie ainsi que contre un responsable financier pour avoir aidé au financement du groupe Etat islamique (EI), selon un communiqué.

Ces sanctions, qui gèlent les actifs potentiels de ces entités aux Etats-Unis et interdisent à tout Américain de réaliser des transactions avec elles, visent les systèmes de changes Selselat al Thahab en Irak et Hanifa à Al-Bukamal en Syrie, de même que le dirigeant de cette compagnie, Fawaz Jubayr al-Rawi. Ces réseaux ont "joué un rôle important dans les opérations financière du groupe Etat islamique en aidant le groupe terroriste à mouvoir son argent", indique le communiqué du Trésor. Le ministère américain affirme avoir "travaillé en étroite collaboration" avec le gouvernement irakien pour identifier les liens de ces réseaux de conversion de devises avec l'EI. "En outre, les autorités irakiennes ont agi pour perturber les opérations financières de l'EI en Irak et mettent en vigueur des mesures robustes contre le blanchiment d'argent (...) qui ont renforcé la capacité du pays à protéger son système financier contre son exploitation par des groupes terroristes", ajoute le Trésor américain. Selon Adam Szubin, un responsable du Trésor en charge de la lutte contre le financement du terrorisme, ces sanctions sont "les premières initiatives américaines qui visent directement des services financiers affiliés à l'EI". (Belga)

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires