Salaires : vous devrez sans doute rembourser

22/12/11 à 09:05 - Mise à jour à 09:05

Source: Trends-Tendances

Di Rupo Ier a décidé de nombreuses modifications budgétaires, notamment sur la fiscalité des voitures de société. Les textes ne seront sans doute pas près à temps pour calculer les premiers salaires de 2012. Les travailleurs belges devront plus que probablement rembourser des centaines d'euros.

Salaires : vous devrez sans doute rembourser

© Thinkstock

Les premières fiches de paie de 2012 seront plus que probablement trop optimistes et les travailleurs pourraient devoir rembourser par la suite des dizaines, voire des centaines d'euros, affirme jeudi la société SD Worx dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Di Rupo a approuvé de nombreuses modifications budgétaires... Trop ?

Les secrétariats sociaux en Belgique, qui établissent les fiches de paie mensuelles pour plusieurs milliers d'entreprises et s'assurent que ces fiches soient en adéquation avec les évolutions les plus récentes de la législation, devront réaliser un exploit. En effet, le gouvernement Di Rupo a approuvé de nombreuses modifications budgétaires, dont la plus en vue est celle touchant aux voitures de société.

Selon SD Worx, il n'y a encore aucun texte de loi, ni d'arrêtés royaux. Les chances que ces textes soient prêts pour calculer correctement les salaires de janvier sont quasi inexistantes. Certains grands secrétariats prévoient dès lors d'importants problèmes liés, entre autres, à la vitesse avec laquelle les nouvelles lois seront votées au Parlement.

SD Worx : "La rapidité avec laquelle les textes doivent être rédigés m'effraie au plus haut point"

D'après Jan Boden (SD Worx), la Belgique n'a pas la meilleure des réputations en ce qui concerne la qualité de ses textes législatifs : "La rapidité avec laquelle les textes doivent être rédigés m'effraie au plus haut point. Le risque est grand que l'interprétation des lois soit très variable, et qu'il reste de nombreuses questions en suspens auxquelles il n'y aura pas de réponses avant plusieurs semaines."

Le temps que tout le processus législatif soit accompli, nous serons sûrement déjà en février, peut-être même en mars. Beaucoup de salariés recevront alors une rectification à leurs premières fiches de paie de l'année et devront vraisemblablement rendre l'argent indûment perçu.

Fiches de salaire de janvier : Vanackere ne partage pas la crainte des secrétariats sociaux

Le ministre des Finances a dit jeudi à la Chambre qu'il ne partageait pas la crainte des secrétariats sociaux pour le calcul des salaires du début de 2012. Interrogé à ce sujet par Catherine Fonck (cdH), Steven Vanackere a indiqué que la seule mesure qui pourrait avoir un impact dès le début de l'année sera celle sur les voitures de société, "ce qui ne concerne qu'une petite minorité de personnes" dont les fiches de salaire sont calculées par les secrétariats sociaux.

Et même ce point ne devrait pas poser de vrai problème car toutes les informations seront disponibles quand le calcul interviendra, a-t-il affirmé. Le ministre a conclu en soulignant que tant son administration que lui-même veilleront à fournir toutes les informations nécessaires.

Trends.be, avec Belga

Hausse de salaire de 3,47 % pour près de 400.000 employés

Les salaires de près de 400.000 employés ressortissant à la commission paritaire nationale auxiliaire pour employés (CPNAE), ou CP218, augmenteront de 3,47 % au 1er janvier, a annoncé jeudi le syndicat chrétien. Cette hausse résulte d'une indexation, à hauteur de 3,17 %, et d'une hausse des salaires de 0,3 % prévue dans le projet d'accord interprofessionnel (AIP).

Ce projet d'AIP avait été rejeté par deux syndicats mais avait finalement fait l'objet d'une proposition de médiation du gouvernement. Les chiffres sont définitifs après la publication, hier mercredi, des chiffres de l'inflation pour le mois de décembre. L'augmentation de 0,3 % peut, au niveau des entreprises, être convertie en un avantage équivalent, comme des chèques-repas, précise Hugo Vander Elst, secrétaire national LBC-NVK.

Les salaires du secteur ont augmenté en moyenne au cours des dix dernières années de 80 % en raison d'indexations et de 20 % à la suite de hausses salariales, souligne le syndicat : "Des chiffres qui montrent combien l'index est important pour protéger le pouvoir d'achat."

La CPNAE, qui regroupe des employés de plusieurs secteurs travaillant dans plus de 50.000 entreprises, est la plus importante commission paritaire du pays.

Nos partenaires