Salaire des topmanagers : "290.000 euros, et pas un centime de plus", dit la FGTB

26/08/13 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Trends-Tendances

La FGTB refuse d'envisager des dépassements du plafond des rémunérations des dirigeants d'entreprises publiques. "Les topmanagers du public ont droit à 290.000 euros bruts et pas un centime d'euro en plus", a lancé le président du syndicat socialiste Rudy De Leeuw lundi dans De Morgen.

Salaire des topmanagers : "290.000 euros, et pas un centime de plus", dit la FGTB

© Image Globe

"Tout ce débat salarial témoigne d'un incroyable mépris envers le citoyen ordinaire. Il semble que la Belgique ne parvienne pas à se débarrasser de cette culture de la cupidité. La crise bancaire est derrière nous depuis cinq ans et peu à peu tout redevient possible", commente Rudy De Leeuw.

La piste actuellement sur la table du gouvernement pour les rémunérations des topmanagers du public prévoit un plafonnement à 20 fois le salaire moyen de l'entreprise. La semaine dernière, le patron de bpost Johnny Thijs a affirmé qu'il ne resterait pas à son poste pour 290.000 euros comme ce devrait être le cas si cette piste se confirme.

Rudy De Leeuw, lui, évoque le "blocage salarial" introduit par le gouvernement Di Rupo. "Les responsables politiques réclament de très gros efforts à la population. Un employé des postes travaille pour 1.300 à 1.400 euros par mois, sous la pluie et le vent. Et cela alors que des topmanagers lèvent le nez pour un salaire plus élevé que celui de Di Rupo". Il fait des 290.000 euros une frontière de principe. "Si elle est franchie, qu'on ne vienne pas nous parler de modération salariale".

Nos partenaires