Saint-Gobain Sekurit : fermeture annoncée, 260 emplois menacés

25/03/13 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Trends-Tendances

La direction de Saint-Gobain Sekurit a annoncé lundi matin son intention de fermer son site d'Auvelais (Sambreville) lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, a confirmé Alain Antoine, secrétaire permanent de la CNE. Quelque 260 emplois sont menacés.

Saint-Gobain Sekurit : fermeture annoncée, 260 emplois menacés

© Image Globe

Dans un communiqué, la direction a invoqué la "profonde dégradation du marché automobile en Europe", avec une chute des immatriculations de voitures neuves de 24% en cinq ans. Depuis 2006, le chiffre d'affaires de l'entreprise a diminué de 60%, "aggravant sa situation financière déjà fortement déficitaire".

"Nous sommes pleinement conscients de l'émotion que cette annonce suscite pour notre personnel et des questions qu'elle soulève. Si cette intention de fermeture se confirme, nous conduirons le processus de manière socialement responsable et respectueuse. Et nous comptons sur les représentants du personnel pour mener un dialogue efficace, dans un climat d'ouverture et de transparence", a de son côté affirmé Christine Vander Heyden, directrice des ressources humaines de Saint-Gobain pour la Belgique et le Luxembourg.

Les travailleurs bloquent l'entreprise

Les travailleurs de Saint-Gobain Sekurit à Auvelais (Sambreville) ont installé un barrage filtrant lundi matin devant l'entreprise après que la direction a annoncé son intention de fermer le site.

"Les travailleurs ont laissé sortir leur émotion et leur mauvaise humeur et bloquent la route devant l'entreprise", a signalé Alain Antoine, secrétaire permanent de la CNE. La police est également présente sur les lieux.

L'entreprise restera à l'arrêt lundi et mardi, les travailleurs ayant annoncé une grève de 24 heures à partir de 6h00 du matin demain/mardi. Le travail devrait reprendre mercredi matin. Les travailleurs ont également annoncé une manifestation mardi matin à 8h au rond-point de la Basse-Sambre.

Le prochain rendez-vous avec la direction aura lieu le 16 avril prochain. La première phase de la procédure Renault devrait se clôturer le 3 mai.

"Nous demanderons à la direction s'il est possible de maintenir une activité minimum", a enfin assuré un représentant de la FGTB.

En décembre dernier, le deuxième four de Saint-Gobain Glass, spécialisée dans le verre et également située à Auvelais, avait lui aussi fermé. Quelque 150 travailleurs sur 324 avaient alors été mis en chômage économique pour un an. A l'époque, les syndicats avaient déjà fait part de leurs inquiétudes quant à la situation de Saint-Gobain Sekurit.

Nos partenaires